[Business Insider] CONFIRMED: 36 Percent Of Fukushima Kids Have Abnormal Thyroid Growths And Doctors Are In The Dark

<Quote> [Business Insider]

A few days ago we reported that 36 percent of Fukushima children have abnormal thyroid growths likely from radiation exposure, based on the “Fukushima Prefecture Health Management Survey.”

We got in touch with Australian pediatrician Dr. Helen Caldicott, who has spoken about the growths, to ask her about the implications of the study.

After confirming the validity of the report, Caldicott reinforced the alarming nature of the findings:

1. “It is extremely rare to find cysts and thyroid nodules in children.”

2. “This is an extremely large number of abnormalities to find in children.”

3. “You would not expect abnormalities to appear so early — within the first year or so — therefore one can assume that they must have received a high dose of [radiation].”

4. “It is impossible to know, from what [officials in Japan] are saying, what these lesions are.”

Doctors worry about these abnormal growths because even though thyroid nodules are relatively common, they are not as common in children and some of them could become cancerous.

When asked why these results haven’t been widely reported, Calidcott noted that Japanese officials are not sharing ultrasound results with foremost experts of thyroid nodules in children and accused the media of “practicing psychic numbing,” saying that she doesn’t understand why media outlets are choosing to ignore the nuclear fallout.

Caldicott explained that the high rate of abnormal growths in Fukushima children is very unusual — it usually takes five to 70 years to see what the medical implications of radiation are — and insisted that the international medical community become involved.

“The data should be made available. And they should be consulting with international experts ASAP. And the lesions on the ultrasounds should all be biopsied and they’re not being biopsied. And if they’re not being biopsied then that’s ultimate medical irresponsibility. Because if some of these children have cancer and they’re not treated they’re going to die.”

We also spoke with Dr. Bryan Haugen, president-elect of the American Thyroid Association and head of endocrinology at the University of Colorado School of Medicine, who hadn’t heard of the report before we contacted him.

Haugen agreed with the Caldicott’s assessment that it is surprising for kids to “have this many nodules and cysts seen, especially this soon after the accident,” and the fact that “this something that is not more widely known.”

More on the site..

<End>

 

 

_____

Français :

[Business Insider] CONFIRMÉ : 36 pour cent des enfants de Fukushima ont des excroissances anormales de la thyroïde et les médecins sont dans le brouillard

<Citation> [Business Insider]

Il y a quelques jours nous avions rapporté que 36 pour cent des enfants de  Fukushima avaient des excroissances anormales de la thyroïde, vraisemblablement à cause de la radioactivité, en nous basant sur le “Fukushima Prefecture Health Management Survey.”

Nous nous sommes mis en contact avec le Dr. Helen Caldicott, un pédiatre australien, qui nous a parlé de ces excroissances, pour lui demander son avis sur les implications de cette étude.

Après avoir confirmé la validité de l’étude, le Dr Caldicott renforce la nature alarmante des découvertes :

1. “Il est extrêmement rare de trouver des kystes et des nodules thyroïdiens chez les enfants.”

2. “Le nombre d’anomalies trouvées chez les enfants est extrêmement élevé.”

3. “On ne peut s’attendre à ce que ces anomalies apparaissent aussi tôt — au cours de la première année ou presque — donc on doit supposer qu’ils ont reçu une très forte dose [d’irradiation].”

4. “Il est impossible de savoir, à partir de ce que [les responsables japonais] disent, quelle est la nature de ces lésions.”

Le médecin s’inquiète sur ces excroissances anormales parce que bien que les nodules thyroïdiens soient relativement courants, ils ne le sont pas autant chez les enfants et certains évolueront en cancers.

Sur la question de savoir pourquoi ces résultats sont aussi peu largement divulgués, le Dr Calidcott note que les responsables japonais ne partagent pas les résultats des examens aux ultrasons avec les plus grands experts des nodules thyroïdiens chez l’enfant et accuse les médias de “faire de l’anesthésie psychique”, disant qu’elle ne comprend pas pourquoi les publications des médias préfèrent ignorer les retombées radioactives.

Le Dr Caldicott explique que cette très haute fréquence des excroissances anormales des enfants de Fukushima est très anormale  — il faut habituellement compter entre 5 et 70 ans pour voir ce que sont les implications médicales de la radioactivité — et elle insiste sur la nécessité d’impliquer au plus vite la communauté médicale internationale.

“Ces données devraient être disponibles. Et ils devraient se mettre aussi vite que possible en relation avec les experts internationaux. Et les lésions détectées par ultrasons devraient toutes être analysées par biopsie et et il n’y a aucune biopsie. Et s’il n’y a pas de biopsie alors c’est la pire des irresponsabilités médicales. Parce que si certains de ces enfants ont des cancers et ne sont pas soignés, ils vont en mourir.”

Nous nous sommes aussi entretenus avec le Dr. Bryan Haugen, président élu de l’American Thyroid Association et chef du laboratoire d’endocrinologie à l’University of Colorado School of Medicine, qui n’avait pas entendu parler de cette étude avant que nous le contactions.

Le Dr Haugen est d’accord avec les estimations du Dr Caldicott, qu’il est surprenant que des enfants “aient autant de nodules et de kystes que ça, en particulier aussi rapidement après l’accident” et le fait que ce soit “quelque chose qui ne soit pas plus largement connu.”

Plus sur le  site..

<Fin>

Categories: Confirmed effects

About Author