[euobserver.com] Leaked EU nuclear stress tests reveal hundreds of defects

<Quote> [euobserver.com]

BRUSSELS – Hundreds of defects have been found throughout Europe’s nuclear reactors and mostly in France, according to a EU stress test report leaked to the German and French media.

The stress tests assess whether any of Europe’s 143 licensed nuclear power plants can withstand extreme events such as earthquakes and terrorists attacks.

The tests were introduced after the nuclear accident in Japan’s Fukushima some 18 months ago. EU energy commissioner Gunther Oettinger is to present the final report and recommendations in the upcoming EU summit on 18 and 19 October.

“We have reassessed all the nuclear power plants in Europe in the light of Fukushima,” said commission energy spokesperson Marlene Holzner on Monday (1 October).

Oettinger is also scheduled to present his findings to his fellow EU commissioners on Wednesday.

The European Nuclear Safety Regulators Group (Ensreg), a group of senior officials from the national nuclear regulatory authorities from all 27 member states, said on Monday in a statement said they have yet to be informed of the content of the report.

“The commission had not made available to Ensreg any draft of the communication. However, the content of a draft was known by some Ensreg members and this draft raised major problems and concerns in Ensreg,” said the group’s chairperson Tero Varjoranta.

Meanwhile, a preview into the content by French daily Le Figaro and German daily Die Welt suggests none of France’s 58 nuclear power plants meet, to varying degrees, the international security standards outlined by the International Atomic Energy Agency (IAEA).

“For the very first time in history, we know for all the nuclear power plants in Europe whether these very high standards are actually used or not used,” said Holzner.

Nineteen French reactors have no seismic measuring instruments, says Le Figaro. The paper also notes that safety and rescue equipment in case of disaster is not adequately protected unlike at German, British and Swedish reactors.

The report does not recommend shutting down any one EU nuclear power plant, say the papers, but notes that getting them up to standard would cost some €25 billion.

National regulators carry out the initial stress tests inspections. Teams of safety experts from the EU member states and the commission then scrutinize their conclusions followed by on-site spot checks.

For its part, Belgium’s national regulator, the federal agency for nuclear control (FANC), decided to shut down two of its seven reactors in August after having discovered thousands of cracks.

The discovery of the cracks came two months after having submitted their peer-reviewed EU stress tests in April.

“Results of the stress tests are still perfectly valid. In any case they had an altogether different purpose,” said FANC at the time.

 

<End>

 

 

_____

Français :

[eurobserver.com] Des fuites sur les stress-tests du nucléaire européen révèlent des centaines de failles de sécurité

<Citation> [euobserver.com]

BRUXELLES – Selon un rapport de l’UE ayant filtré sur les médias français et allemands, Des centaines de défauts ont été mis en évidence dans tous les réacteurs nucléaires européens, la plupart en France.

Les stress-tests démontrent qu’aucune des 143 centrales nucléaires européennes ne saurait faire face à une situation extrême telle qu’un séisme ou une attaque terroriste.

Les tests ont été lancés après l’accident nucléaire japonais de Fukushima, il y a quelques 18 mois. Le commissaire européen à l’énergie Gunther Oettinger va présenter son rapport final report et ses recommandations au prochain sommet européen qui aura lieu les 18 et 19 octobre.
“Nous avons réévalué toutes les centrales nucléaires d’Europe à la lumière des événements de Fukushima” a déclaré ce lundi (1er octobre) la porte-parole de la commission à l’énergie, Mme Marlene Holzner.

M. Oettinger va aussi présenter ses résultats à ses collègues commissaires européens ce mercredi.

Le European Nuclear Safety Regulators Group (Ensreg), un groupe de hauts responsables nationaux des 27 pays membres pour la régulation nucléaire, a communiqué dans une note lundi qu’ils n’ont pas encore été informés du contenu de ce rapport.

“La commission n’a préparé aucun brouillon de communication pour l’Ensreg. Toutefois, le contenu d’un brouillon est arrivé chez certains membres de l’Ensreg et ce brouillon suscite des inquiétudes et montre des problèmes majeurs pour l’Ensreg,” a dit le président du groupe, M. Tero Varjoranta.

Cependant, un premier jet du contenu de ce rapport, publié dans le quotidien français Le Figaro et dans le quotidien allemand Die Welt, suggère qu’aucune des 58 centrales nucléaires françaises ne respecte, à des degrés divers, les standards de sécurité internationaux tels qu’établis par l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique (AIEA).

“Pour la toute première fois dans l’histoire, nous savons pour chaque centrale nucléaire d’Europe celles qui réellement respectent et ne respectent pas ces standards très élevés”, déclare M. Holzner.

19 réacteurs français n’ont aucun instrument de mesure sismique, dit Le Figaro. Le journal note aussi que les équipements de sécurité et de secours en cas de catastrophe ne sont pas correctement protégés, contrairement aux réacteurs allemands, anglais et suédois.

Le rapport ne recommande l’arrêt d’aucun réacteur européen, dit le journal, mais note que les rendre compatibles avec les standards devrait coûter quelques 25 milliards d’€.

Les régulateur nationaux continuent les inspections initiales par stress-tests. Les équipes d’experts de sécurité des états européens et de la commission examineront ensuite les conclusions qui seront suivies par des contrôles au cas par cas.

Pour sa part, Le régulateur belge, l’Agence Fédérale pour le Contrôle du Nucléaire (AFCN), a décidé d’arrêter en août deux de ses sept réacteurs après y avoir découvert des centaines de fissures.

La découverte de ces fissures s’est faite deux mois après que leurs pairs aient effectué les stress-tests en avril.

“Les résultats des stress-tests sont toujours parfaitement valables. En tout cas, ils avaient un but tout à fait différent”, a déclaré l’AFCN à l’époque.
<Fin>

Categories: Uncategorized

About Author