Only 2 Japanese pond smelt caught from 3 days test fishing in Haruna lake Gunma

 

On 1/22/2013, Fukushima Diary reported “Japanese pond smelt gone nearly extinct in Haruna lake Gunma, can’t even find a sample for radiation test”. [Link 1]

By the third day of their test fishing, it was still only 2 samples that they managed to catch by up to 20 fishers. The test fishing is to be ended on 1/24/2013.
The second sample was 3 years old, probably young fish have gone extinct for some reason.

From the research of Fukushima Diary, high level of cesium is measured from the river soil even in Tokyo, where is the downstream of Gunma prefecture. (cf, 5,000 Bq/kg from the soil beside the river in Edogawa ward in Tokyo [Link 2])
Tokyo bay, where the rivers flow into, is therefore becoming a marine hotspot. It is estimated that Tokyo bay sea ground soil will contain 4,000 Bq/Kg of cesium by March 2014. [Link 3]

From the water source of Tokyo tapwater, they measured 500 Bq/Kg from the mud in July and August of 2012. [Link 4]

 

http://www.tokyo-np.co.jp/article/gunma/20130124/CK2013012402000183.html

 

 

_____

Français :

Seulement 2 éperlans d’eau douce pris en 3 jours de pêches de test dans le lac Haruna de Gunma

Le 22 janvier 2013, le Fukushima Diary rapportait que l’éperlan japonais d’eau douce près de l’extinction dans le lac Haruna de  Gunma, on peut même plus en trouver un pour les contrôles de radioactivité. [Lien1]

Au bout de leur troisième jour de leurs pêches de test, ils en étaient toujours à seulement 2 prises, à 20 pêcheurs. La campagne de pêche de test se terminera le 24 janvier 2013.
Le deuxième échantillon avait 3 ans, les jeunes poissons ont sans doute disparu.

Des recherches du Fukushima Diary, un haut niveau en césium a été relevé dans le fond des rivières même dans Tokyo qui est en aval de la préfecture de Gunma. (cf. 5 000 Bq/kg au sol sur des berges dans le quartier d’Edogawa à Tokyo [Lien2])
La baie de Tokyo, où débouchent les fleuves, est donc en train de devenir un point chaud maritime. On estime que le fond marin de la baie de Tokyo contiendra 4 000 Bq/kg de césium vers mars 2014. [Lien3]

A la source des eaux de robinet de Tokyo ils ont relevé 500 Bq/kg dans les boues en juillet et août 2012. [Lien4]

http://www.tokyo-np.co.jp/article/gunma/20130124/CK2013012402000183.html

About Author