Doctor “Some junior high school students in Koriyama burn the nostrils by laser to stop intense nosebleed”

Some of the junior high school students burn the inner part of the nostrils by laser in Koriyama city Fukushima prefecture, a doctor stated.

The doctor offers health consultation in Fukushima. This was his report in the lecture delivered by Assistant Prof. Imanaka from Kyoto University Research Reactor Institute last December.

 

From his report, he witnessed some students having nosebleed when he took some junior high school students to convalesce outside of Fukushima prefecture.

Those students said having nosebleed during the classes is not rare anymore. Some of them even have the inner nostrils burnt by laser because they can’t stop nosebleed for over an hour.

They also commented some of them had severe fever and body-ache so that they couldn’t get up for a week after running long distances beside un-decontaminated swamp.

One of the female students commented the radiation level was 0.8 μSv/h in her own room.

 

http://r-2ch.com/t/lifeline/1388736810/

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

Un médecin : “On brûle au laser les narines de certains lycéens de Koriyama pour arrêter leurs intenses saignements de nez”

 

Un médecin a déclaré qu’on brûlait au laser l’intérieur des narines de certain lycéens pour stopper leurs saignements de nez.

Ce médecin officie dans Fukushima. C’était dans son rapport d’exposé au Pr. assistant Imanaka du Kyoto University Research Reactor Institute en décembre dernier.

Selon ce rapport, il a été témoin des saignements de nez de certains lycéens pendant leurs convalescences en dehors de la préfecture de Fukushima.
Ces lycéens disaient que saigner du nez pendant les cours n’était plus une chose rare. Certains d’entre eux ont eu l’intérieur de leurs narines brûlé au laser parce qu’ils n’arrivaient pas à l’arrêter pendant plus d’une heure.
Ils déclarent aussi que certains avaient de fortes fièvres et le corps douloureux au point de ne pouvoir se lever après avoir couru longtemps à côté d’un marais non décontaminé.
Une des lycéennes a déclaré que le niveau de la radioactivité était de 0,8 μSv/h dans sa propre chambre.

http://r-2ch.com/t/lifeline/1388736810/

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.