[Column] If I were the sailor, I cannot miss these 3 points

8 US navy sailors sued Tepco. This is historical because it’s the first case of Tepco sued outside of Japan to be followed by possible numerous other cases.
This could be a huge chance for Japanese victimes too but there are also some points to be careful about.

1. Focus on the negligence of Tepco

Since this August, Fukushima Diary has been reporting the video record of Tepco just after 311, which shows their significant ignorance and negligence.
(cf, Tepco “We don’t know but let’s say reactor3 had a hydrogen explosion because NISA said so.” [Link])
(cf, 3/13/2011, Tepco had no cash to buy batteries, went to a DIY store but it was closed. Reactor3 exploded the next day [Link])

It can take time for health symptoms to appear, so it may be difficult to prove radiation effect on health. Also, they are very likely to hire “experts” from nuclear industry side to show the amount of radiation release. However,everyone must admit their negligence and ignorance to see the fact that they did not even build the sacrophagus, even hesitated to inject sea water.
(cf, Tepco “What a waste to inject sea water to reactor2″ [Link])
(cf, Tepco executives disappeared from emergency headquarters after the explosion of reactor1 [Link])

Also, Tepco’s negligence and ignorance matter to Japanese people, American people living on the west coast, all the other people who had possible internal exposure from the contaminated food.
On the other hand, if they focus on the amount and direction of radioactive material released, only external exposure and the wind direction would be mainly issued, it would be disadvantage for the next potential plaintiffs. At least money should never be the focus.

2. Don’t let Tepco raise electric utility expense and JP government raise tax rate to pay compensation

Most of the Japanese people expect those plaintiffs to win, but actually some people are wary. Some people think Japanese should be compensated before the sailors, some people think Japanese government would raise the tax rate to pay compensation. Actually Tepco requested additional financial support from the nuclear fund on 12/27/2012 though they raise salary. Our wallet is their pocket.
It is important to point out the value of the total property of Tepco to not let them escape.
(cf, Tepco raises salary [Link])
(cf, Former president of Tepco, Shimizu got the golden parachute [Link])

3. Make Tepco disclose all the concealed data

Tepco still conceals data just after 311.
(cf, Tepco may be hiding unknown explosion occurred on 3/16/2011 [Link])
(cf, [Concealed explosion at reactor2?] D/W pressure jumped up twice on 3/16/2011 [Link])
It is presumed that Tepco will refer to IAEA and WHO to justify themselves in the lawsuit. They will mainly focus on discrediting the basis of plaintiffs. That will be time and energy consuming to fight UN related organizations, however they can not deny that Tepco still conceals primary data just after 311 without any “proper” reason. Even in the worst case that the sailors lose, disclosing the concealed data will have the significant meaning for other plaintiffs to follow.
Hopefully the plaintiffs should show up in public with anti-nuclear authorities such as Arnie Gundersen to win further authenticity before they start discrediting as well.

 

 

_____

Français :

[Édito] Si j’étais le marin, je ne pourrais pas rater ces 3 points

8 marins de l’US Navy poursuivent Tepco. C’est historique parce que c’est la première fois qu’une plainte est déposée contre Tepco hors du Japon et que ce peut être suivi par de nombreuses autres.
Ce pourrait être une énorme chance pour les victimes japonaises aussi mais il y a quelques aspects auxquels il faut faire attention.

1. Se concentrer sur les négligences de Tepco

Depuis août dernier, le Fukushima Diary a publié les enregistrements vidéo de Tepco juste après le 11-3 montrant leurs considérables ignorances et négligences.
(cf. Tepco : “We don’t know but let’s say reactor3 had a hydrogen explosion because NISA said so.” [Lien]) ***
(cf. 13 mars 2011 : Tepco sans liquide pour acheter des batteries, cherche un magasin de bricolage. Le réacteur 3 explose le lendemain. [Lien])

Les symptômes prennent du temps avant d’apparaître, il est donc difficile de prouver les effets de la radioactivité sur la santé. De plus, ils vont certainement recruter des “experts” de l’industrie nucléaire pour présenter une quantité de radioactivité libérée. Toutefois, tout le monde doit admettre leur négligence et leur ignorance au vu du fait qu’ils n’ont même pas construit de sacrophage et ont même hésité à injecter de l’eau de mer.
(cf. Tepco “Quel gâchis que d’injecter de l’eau de mer dans le réacteur 2″. [Lien]) ***
(cf. Les responsables de Tepco ont disparu du siège d’urgence après l’explosion du réacteur 1. [Lien]) ***

Ajouter aussi les négligences et ignorances de Tepco envers les japonais, les américains vivant sur la côte Ouest et tous les autres gens probablement victimes d’exposition interne par des aliments contaminés.
D’un autre côté, s’ils se concentrent sur les quantité et direction de la radioactivité libérée, on ne parlera que d’exposition externe et de direction des vents, ce qui sera un handicap pour les plaignants potentiels suivants. Au minimum, l’argent ne devrait jamais être le point central.

2. Ne pas laisser Tepco augmenter les prix de l’électricité et le gouvernement japonais lever des impôts pour payer les indemnisations

La plupart des japonais s’attendent à ce que ces plaignants gagnent mais certains sont méfiants. Certains pensent que les japonais devraient être indemnisés avant les marins, d’autres que le gouvernement japonais devrait créer un impôt pour indemniser les victimes. Tepco a effectivement demandé des fonds supplémentaires pour les indemnisations le 27 décembre 2012 alors qu’ils s’augmentent leurs salaires. Nos portefeuilles sont leur poche.
Il est important de montrer la valeur totale des biens financiers de Tepco pour qu’ils ne puissent pas s’échapper.
(cf. Tepco raises salary [Lien])
(cf. Former president of Tepco, Shimizu got the golden parachute [Lien])

3. Obliger Tepco à publier toutes les données censurées

Tepco retient toujours des données datant de juste après le 11 mars.
(cf. Tepco cache peut-être qu’une autre explosion s’est produite le 16 mars 2011 [Lien])
(cf. [Explosion censurée du réacteur 2 ?] la pression de l’enceinte sèche a sauté deux fois le 16 mars 2011 [Lien])
On peut penser que Tepco va se référer à l’AIEA et à l’OMS pour se justifier pendant le procès. Ils vont surtout chercher à démolir la base de la plainte. Se battre contre des organisations Onusiennes va prendre du temps et de l’énergie mais ils ne peuvent pas nier qu’ils font sans raison “valable” une rétention des informations de base datant de juste après le 11 mars. Même au pire des cas, celui où les marins perdent, publier ces données censurées aura des effets significatifs sur les autres plaintes à suivre.
Par chance, les plaignants peuvent se montrer publiquement avec des sommités anti-nucléaires telles que Arnie Gundersen pour obtenir plus d’authenticité avant que commencent les dénigrements.

NDT: *** Ces articles avaient été traduits en français en leur temps mais leur traduction a actuellement disparu. Nous en cherchons la raison. Merci pour votre patience et avec nos excuses. (NB: Ils sont toujours disponibles en français sur la page Facebook du Fukushima Diary FR)

Categories: Uncategorized