Bypass water discharge to the Pacific turned out “meaningless” / Tepco to continue for a few more months

Bypass water discharge has not decreased groundwater flowing to the plant buildings at least by now.

 

It has been a month since Tepco started pumping up contaminated groundwater to discharge to the Pacific. They have discharged 6,800 t of contaminated groundwater in total.

However, no decrease has been confirmed in the volume of groundwater flowing to the basement of the plant buildings.

 

Approx. 400 t of groundwater flows into the plant buildings every single day. Tepco was estimating the bypass project would decrease it by 50 ~ 100 t a day.

Tepco is stating they need a few more months to see the effectiveness.

 

Bypass water discharge, frozen water wall and ALPS are all Japanese government has as measures against the contaminated water issue.

However, ALPS has never been in full operation since last year due to the continuous problems in all of 3 systems. Preceding frozen water wall hit a snag. There is the possibility that all of the measures fall through.

 

Related article.. Highest level of Tritium measured from a bypass well [URL]

 

http://read2ch.net/poverty/1403413628/

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

La dérivation dans le Pacifique se révèle “inutile” / Tepco va continuer quelques mois

 

La décharge des eaux de la dérivation n’a pas fait baisser le niveau des eaux souterraines inondant les bâtiments de la centrale jusq’à présent au moins.

Cela fait un mois que Tepco a commencé à pomper les eaux souterraines radioactives pour les déverser dans le Pacifique. Ils en ont déversé 6 800 tonnes au total.
Néanmoins, aucune baisse du volume des eaux souterraines inondant les fondations des bâtiments de la centrale n’a été constatée.

Environ 400 tonnes d’eaux souterraines s’écoulent dans les bâtiments de la centrale tous les jours. Tepco estimait que la dérivation aurait du les faire baisser de 50 à 100 tonnes par jour.
Tepco affirme qu’ils ont besoin de quelques mois de plus pour en voir l’efficacité.

La dérivation, le mur congelé et ALPS représentent tout ce que le gouvernement japonais a mis comme solutions contre le problème des eaux souterraines extrêmement radioactives.
Or, ALPS n’a jamais été complètement opérationnel depuis l’an dernier à cause de pannes continuelles dans les 3 systèmes qui le constituent. Le mur congelé précédent était tombé sur un os. Il semble que toutes ces mesures soient vouées à l’échec.

Article lié : Record de radioactivité en tritium dans un puits de la dérivation

http://read2ch.net/poverty/1403413628/

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.