[Crematory full ?] An obituary notice says one week wait for a writer’s funeral after the death in Tokyo

An obituary notice of newspaper implies the possibility that crematory (Cremation is normal in Japan) is full in Tokyo.

 

It was a writer of juvenile story, Furuta (86). He died earth in the morning of 6/8/2014. The cause of death was heart failure.

However the funeral is planned on 6/15/2014. Probably the remains won’t last for longer than a week in rainy season.

In Japan, funeral is held one day after the pre-funeral. Funeral therefore is 2 days after the death at the earliest. However these two funerals are usually held a couple of days after the death due to the uniqueness of Japanese weather.

There is a high possibility that the bereaved family couldn’t make a reservation in crematory, but none of the details are published.

 

http://hayabusa3.2ch.net/test/read.cgi/news/1402312134/l50

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

[Crématoire saturé ?] Un avis de pompes funèbres dit qu’il faut compter une semaine d’attente après la mort d’un demandeur dans Tokyo

 

Un avis de pompes funèbres dans un journal laisse penser que dans Tokyo la crémation (normale au Japon) est saturée.

C’est l’histoire d’un écrivain pour les enfants, M. Furuta (86 ans). Il est mort dans la matinée du 8 juin 2014. Il est mort d’un arrêt cardiaque.
Ses funérailles sont pourtant prévues pour le 15 juin 2014. Ses restes ne vont probablement pas tenir plus d’une semaine en pleine saison des pluies.

Au Japon, les funérailles ont lieu un jour après les “pré-funérailles”. Donc les funérailles ont lieu au plus tôt 2 jours après la mort. Cependant, ces deux jours de funérailles ont habituellement lieu deux jours après la mort à cause de la singularité du climat japonais.

Il est fortement probable que la famille endeuillée n’a pas pu faire de réservation de crémation mais aucun détail n’est communiqué.

http://hayabusa3.2ch.net/test/read.cgi/news/1402312134/l50

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

Categories: Uncategorized

About Author