CTBT measured unusually high level of Xe-133 and Xe-131m 4/8~4/9, Vienna “It’s due to N. Korea”

CTBT measured unusually high level of Xe-133 and Xe-131m 4/8~4/9, Vienna "It's due to N. Korea"

According to CTBT, Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty’s radiation monitoring post in Takasaki Gunma, unusual level of Xe-133 and Xe-131m were measured from 4/8 ~ 4/9/2013.

CTBT in Japan comments Xe-133 has been lower than 0.64 mBq/m3 and Xe-131m has been lower than 0.21 mBq/m3 in the past 15 months. The detected level was unusually high. However, it has been over the normal range occasionally.

On 4/23/2013, CTBTO in Vienna announced the readings of Xe-133 and Xe-131m are due to the nuclear test of N. Korea back in February.

They reported this,

The CTBTO’s radionuclide network has made a significant detection of radioactive noble gases that could be attributed to the nuclear test announced by the Democratic People’s Republic of Korea (DPRK) on 12 February 2013.
The detection was made at the radionuclide station in Takasaki, Japan, located at around 1,000 kilometres, or 620 miles, from the DPRK test site. Lower levels were picked up at another station in Ussuriysk, Russia. Two radioactive isotopes of the noble gas xenon were identified, xenon-131m and xenon-133, which provide reliable information on the nuclear nature of the source.
The ratio of the detected xenon isotopes is consistent with a nuclear fission event occurring more than 50 days before the detection (nuclear fission can occur in both nuclear explosions and nuclear energy production). This coincides very well with announced nuclear test by the DPRK that occurred on 12 February 2013, 55 days before the measurement.
Using Atmospheric Transport Modelling (ATM), which calculates the three-dimensional travel path of airborne radioactivity on the basis of weather data, the DPRK test site was identified as a possible source for the emission. Watch the video here.
CTBTO radionuclide expert Mika Nikkinen said: “We are in the process of eliminating other possible sources that could explain the observations; the radionuclides could have come from a nuclear reactor or other nuclear activity under certain specific conditions, but so far we do not have information on such a release.”
On 12 February, the DPRK event was detected immediately, reliably and precisely by 94 seismic stations and two infrasound stations of the CTBTO’s International Monitoring System. The first data were made available to CTBTO Member States in little more than one hour, and before the DPRK announced that it had conducted a nuclear test.
The event recorded at 02.57.51 (UTC) was found to have a magnitude of 4.9 using the CTBTO International Data Centre’s magnitude scale. The location was in the vicinity of the two previous nuclear tests (Lat.: 41.313 degrees north; long.: 129.101 degrees east).

 

2 CTBT measured unusually high level of Xe-133 and Xe-131m 4/8~4/9, Vienna "It's due to N. Korea"

 

http://www.cpdnp.jp/pdf/takasaki20130423_2.pdf

http://www.cpdnp.jp/

http://www.ctbto.org/press-centre/press-releases/2013/ctbto-detects-radioactivity-consistent-with-12-february-announced-north-korean-nuclear-test/

 

 

Thank you for considering donation ! 470€ to go for renewal of server.

_____

Français :

LE CTBT a relevé des niveaux inhabituellement élevés de Xénon 133 et 131m les 8 et 9 avril. Vienne : C’est à cause de la Corée du Nord

 

CTBT measured unusually high level of Xe-133 and Xe-131m 4/8~4/9, Vienna "It's due to N. Korea"

Selon le CTBT, la borne de surveillance de radioactivité du Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty (CTBT) de Takasaki dans Gunma, des niveaux inhabituels en Xe-133 et Xe-131m ont été relevés du 8 au 9 avril 2013.

Le CTBT – Japon déclare que le Xe 133 était en-dessous de 0,64 mBq/m³ et le Xe 131m en dessous de 0,21 mBq/m³ durant les 15 derniers mois. Les niveaux détectés sont inhabituellement hauts. Toutefois, c’était passé occasionnellement au-dessus des niveaux normaux.
Le 23 avril 2013, le CTBTO de Vienne a déclaré que les relevés des Xe 133 et Xe 131m sont dus à l’essai nucléaire de février de la Corée du Nord.

Ils le rapportent ainsi :

Le réseau radionucléides du CTBTO a réalisé une détection significative de gaz rares pouvant être attribués à l’essai nucléaire annoncé le 12 février 2013 par la République Démocratique Populaire de Corée (Democratic People’s Republic of Korea, DPRK).
Les relevés ont été réalisés par la station des radionucléides de Takasaki, au Japon, située à environ 1000 kilomètres, ou 620 miles, du site de test de la DPRK. Des niveaux inférieurs ont été détectés par une autre station à Ussuriysk, en Russie. Deux isotopes radioactifs du gaz rare xénon ont été identifiés, le xénon 131m et le xénon 133, ce qui fournit une information fiable sur l’origine de leur nature nucléaire.
Les proportions de xénon détectées sont cohérentes avec un événement de fission nucléaire ayant eu lieu plus de 50 jours avant leur détection (la fission nucléaire peut survenir à la fois lors des explosions nucléaires et au cours de la production d’énergie nucléaire). Ceci coïncide très bien avec l’essai nucléaire déclaré par la DPRK qui a eu lieu le 12 février 2013, 55 jours avant ces relevés.
En utilisant la Modélisation de Transport Atmosphérique (Atmospheric Transport Modelling, ATM) qui calcule le trajet tridimensionnel de la radioactivité dans l’air sur la base des données météorologiques, l’essai de la DPRK est identifié comme source possible de cette émission. Regardez la vidéo ici.
M. Mika Nikkinen, expert au  CTBTO radionucléides, a déclaré : “Nous sommes en train d’écarter les autres sources possibles pouvant expliquer ces observations; Les radionucléides peuvent provenir d’un réacteur nucléaire ou d’une autre activité nucléaire sous certaines conditions mais pour l’instant nous n’avons pas d’information sur une telle émission.”
Le 12 février, l’essai de la DPRK avait été immédiatement détecté et plus précisément par 94 stations sismiques et deux stations à infrasons du système de surveillance international du CTBTO. Les premières données avaient été rendues disponibles aux états membres du CTBTO en un peu plus d’une heure et avant que la DPRK annonce qu’elle avait procédé à un essai nucléaire.
L’événement enregistré à 02.57.51 (UTC) s’est révélé être d’une magnitude de 4,9 sur l’échelle du Centre International de Données du CTBTO. Le lieu est aux alentours des deux essais nucléaires précédents (Lat.: 41,313 degrés Nord; lon.: 129,101 degrés Est).

 

2 CTBT measured unusually high level of Xe-133 and Xe-131m 4/8~4/9, Vienna "It's due to N. Korea"

http://www.cpdnp.jp/pdf/takasaki20130423_2.pdf
http://www.cpdnp.jp/
http://www.ctbto.org/press-centre/press-releases/2013/ctbto-detects-radioactivity-consistent-with-12-february-announced-north-korean-nuclear-test/

Merci de penser à un don. Il manque 470 € pour renouveler l’abonnement du site.

Categories: Uncategorized

About Author