[Column] 2 most radioactive spots in city area, out of any radiation map

I was a civil engineer in Japan. I knew how city is designed. This is another reason why I gave up living in Japan.
Some people like to consult the atmospheric dose map of Japan. More careful people analyze the soil or dust on the streets. However, that’s not enough at all.
Every time it rains, it washes off radioactive particles from the ground. Unfortunately, it stays underneath your feet.

1. Stormwater reservoir for flood control

Rain water flows to sewage system and go to the river, but after a storm or heavy rain, they need to reserve rain water before flowing it to the river in order to avoid flooding.
In most of the municipalities around Tokyo, building a stormwater reservoir for flood control is therefore mandatory, which are set underground in most of the cases.
As it reserves rainwater for a certain time, mud, soil, and radioactive material are accumulated.
On 8/13/2012, Fukushima Diary reported high level of radiation measured in a reservoir of Yokohama. [Link]
It reports,

There are 218 reservoirs in Yokohama city. They measured radiation level in 206 of them for the safety of cleaning workers of mud or grass stuck inside of the reservoirs.
As a result, they measured radiation higher than 0.23 μSv/h (1m above from the floor) at 16 locations of 8 reservoirs. The highest reading was 0.37 μSv/h in Izumi ku, where is further than Tokyo from Fukushima plant, 260km.

It’s well known that radiation level goes higher in street gutter or under rain gutter. However, these water reservoirs accumulate radioactive material beyond compare. It’s located under the streets or parking lots, everywhere in the city and it slowly releases accumulated radiation into the river, sea, and to the atmosphere from underground. I strongly recommend not to enter it for any purpose. It’s clear from the fact that they always measure extremely high level of radiation from sewage sludge. (cf. Sewage sludge ash in Tokyo contains 3.6 times much cesium as Gunma [Link])

2. Infiltration inlet

If you think all the rain water flows to the river, you are wrong. A part of the rainwater is discharged underground directly.
Tokyo government is actually recommending to use the infiltration facility in order to avoid flood, and charge groundwater.
However, it’s never cleaned and it’s supposed to accumulate dusts and any particles almost forever including radioactive material.
They are set right under the houses, where waterworks are also located. From Fukushima to Tokyo, black substance to highly accumulate radioactive material were found around street gutters, but again, this facility would accumulate radioactive material beyond compare.
It is to release rain water to underground slowly. So far, nobody has measured radiation around infiltration inlet. From Kanagawa, Chiba, and Tokyo, countless numbers of these are set under residential houses and public facility. You can never decontaminate there and it will keep accumulating radiation to contaminate groundwater.

 

 

_____

Français :

[Édito] 2 point chauds des plus radioactifs en ville et  absents de toute carte de contamination

J’étais ingénieur en génie civil au Japon. Je sais comment on conçoit une ville. C’est une autre des raisons m’ayant fait quitter le Japon.
Certains aiment consulter la carte japonaise des doses aériennes. Les plus méticuleux analysent aussi le sol et la poussière des rues. Ce n’est toutefois pas suffisant. Chaque fois qu’il pleut, les particules radioactives du sol sont emportées, lessivées. Elles restent malheureusement sous vos pieds.

1. Les réservoirs d’eaux pluviales de contrôle des inondations

Les eaux de pluie s’écoulent dans un système de canalisations pour rejoindre les cours d’eau mais après les orages ou les fortes pluies, elles doivent passer par des réservoirs avant de rejoindre les cours d’eau, pour éviter les inondations.
Dans la plupart des municipalités autour de Tokyo, construire un réservoir à eaux pluviales est donc obligatoire et ils sont en général en sous-sol.
Étant donné qu’ils stockent ces eaux pendant un moment, de la boue, du sol et des matières radioactives s’y accumulent.
Le 13 août 2012, le Fukushima Diary a rapporté les hauts niveaux de radioactivité relevés dans un réservoir de Yokohama. [Lien]
Il y est dit :

Il y a 218 réservoirs dans la ville de Yokohama. On a relevé les niveaux de radioactivité dans 206 d’entre eux, pour la sécurité des agents chargés du nettoyage des boues et graisses qui s’y collent.
Ainsi, on a relevé des niveaux supérieurs à 0,23 μSv/h (à 1 m au-dessus du sol) dans 16 endroits de 8 réservoirs. La plus haute mesure a été de 0,37 μSv/h à Izumi ku, plus éloignée de la centrale de Fukushima que Tokyo, à 260 km.

Il est bien connu que le niveau de radioactivité est plus élevé dans les caniveaux et les gouttières. Toutefois, ces réservoirs d’eau accumulent la radioactivité de façon incomparable. Ils sont situés sous les rues ou les parkings, n’importe où en ville et ils libèrent lentement la radioactivité accumulée vers les cours d’eau, la mer et l’atmosphère, à partir du sous-sol. Je recommande fortement de n’y entrer sous aucun prétexte. Il est clair, par le fait, qu’ils sont toujours extrêmement hautement radioactifs, à cause de leurs boues. (cf. Des cendres de boues d’égouts de Tokyo contiennent 3,6 fois plus de césium que celles de Gunma [Lien])

2. Prises d’infiltration

Si vous pensez que toutes les eaux de pluie finissent dans les cours d’eau, vous vous trompez. Une partie des eaux de pluies est directement absorbée par le sous-sol.
La municipalité de Tokyo recommande effectivement d’utiliser les installations d’infiltration pour éviter les inondations et  charger les eaux souterraines.
Mais ceci n’est jamais nettoyé et c’est supposé accumuler les poussières et toute particule de façon pratiquement définitive, matières radioactives incluses.
Elles sont situées exactement sous les maisons, où se trouvent également les fosses d’épuration. De Fukushima à  Tokyo, la substance noire qui accumule les matières radioactives de façon extraordinaire a été trouvée dans les caniveaux mais, encore une fois, ces structures vont accumuler les matières radioactives de façon incomparable.
Elles sont conçues pour relâcher lentement les eaux de pluie dans le sol. Jusqu’à présent, personne n’a mesuré la radioactivité autour des prises d’infiltration. De Kanagawa, à Chiba et Tokyo, il y en a en quantité innombrable sous les maisons résidentielles et les bâtiments publics. On ne pourra jamais décontaminer ces endroits et ils vont continuer d’accumuler la radioactivité pour contaminer les eaux souterraines.

Categories: Uncategorized