[Column] I tell everything I know, it’s your turn to decide to believe or not

If you have met me in person, probably you know I’m a deep-thinker. I’m not the type of person who keeps talking on and on and pushes everyone over.
I take a lot of time to think about a thing from all aspects. However, when I finally speak, I’m 120% of confidence.
All the things I say are my conclusions after the deep-thought or hypotheses to wait for the strong refutation. I therefore hardly change my mind and some people call me stubborn. To me, it’s not my mind, it’s my conclusion.

Once I get to a conclusion (or my hypothesis), I’m can even talk in front of a million people. If someone refutes me, I would immediately stop and change my conclusion.
This is what you are reading now -Fukushima Diary.

I’m not meant to change anything or persuade anyone.
Since 311, I’ve learnt you can’t change anyone after all.

Probably I can persuade anyone now. I have enough knowledge, but the person would come back to point A sooner or later. That’s human. We can only tell all that we know, and let them decide. If they say “No”, we can only say “Ok”.

If your resource is limited, the best way is to stop being his/her stakeholder. Step away so you won’t be affected whatever happens to him/her.

I’m also pessimistic about democracy. As long as in Japan, I haven’t seen it functioning. I find it a fantasy. You may say most of Japanese chose LDP- the pro-nuke party, so that’s what the majority of Japan chose. However actually LDP “promised” they were going to stop all the nuclear in Fukushima during their last election campaign. War is peace. freedom is slavery, ignorance is strength.

The election result can be manipulated anyhow by using 1) Mass media 2) Small Electoral District under a Proportional Representation System and 3) Vote counting system called Musashi.

Again, the best thing we could do it to stop being their stakeholder. Step away. Just walk off.

This is my conclusion at this moment. That is why I’m trying to be independent from all the countries. There is no reason the entire world must be covered with “countries” and no space is allowed between the borders. You can’t fight only nuclear industry. It’s deep rooted in the whole rotten system -media, corrupted democracy, ignorance, biased education etc.. It’s like trying to fix the bad teeth of zombie. It’s not only teeth. The whole body is rotten.

I’ve been writing the articles on Fukushima Diary for nearly 2 years. Some of them are “warnings” or “hypothesis”. I made it clear to recognize. but all the rests have source. I’m 120% sure they are all true.
It’s your turn to decide to believe or not. If you don’t believe it, whatever the reason is, just don’t believe it.

From 2011/3/14 to 3/16, some people broadcast the geiger counter screen by ustream. I was watching the reading going high. Someone said it’s due to the sunshine. I believed that because I wanted to believe that. I wanted to believe that because I wasn’t prepared to escape. I had my work, pets, apt and furniture and I didn’t want to know I was being exposed. I didn’t want to know that because that would scare me.

 

_____

Français :

[Édito] Je dis tout ce que je sais, vous décidez d’y croire ou pas

Si vous m’avez rencontré en personne, vous savez sans doute que je pense en profondeur. Je ne suis pas le genre de personne à parler pour parler et à pousser les gens.
Je prends beaucoup de temps pour penser à tous les aspects d’une même chose. Lorsque j’en parle enfin, j’ai confiance à 120%.
Toute ce que je dis sont mes conclusions après examen détaillé des faits ou bien des hypothèses résistant aux réfutations fortes. Je change donc rarement d’avis et certains peuvent me traiter de têtu. Pour moi, ce n’est pas mon esprit, ce sont mes conclusions.

Une fois que j’en arrive à une conclusion (ou à une hypothèse), je peux même la défendre devant un million de personnes. Si quelqu’un arrive à me réfuter, j’arrête immédiatement et je change de conclusion.

C’est ce que vous lisez maintenant, le Fukushima Diary.

Je ne veux pas dire que j’arrive à changer quelque chose ou à persuader quelqu’un.
Depuis le 11-3, j’ai appris qu’en fait on ne peut changer personne.

Je peux peut-être persuader tout le monde maintenant. J’ai assez de connaissances mais la personne reviendra à son point A tôt ou tard. C’est humain. On ne peut seulement que dire ce qu’on sait et laisser les autres décider. S’ils disent “Non”, on ne peut répondre que “Ok”.

Si vos bases sont limitées, le mieux est de sortir de la relation. Éloignez-vous pour ne pas être affecté par ce qui lui arrive.

Je suis également pessimiste sur la démocratie. D’aussi loin que je me souvienne au Japon, je ne l’ai jamais vue marcher. Je trouve que c’est fantasque. On peut dire que la plupart des japonais ont choisi le LDP – le parti pro-nucléaire – donc que c’est ce que la majorité a choisi au Japon. En vérité cependant, le LDP avait “promis” lors de leur dernière campagne électorale qu’ils allaient arrêter tout le nucléaire à Fukushima. La guerre est la paix. La liberté, l’esclavage et l’ignorance la force.

Des résultats d’élections peuvent être manipulés dans tous les sens en utilisant 1) la grande presse 2) De petites circonscriptions électorales avec un système de représentation proportionnelle et 3) un système de comptage des votes appelé Musashi.

Encore une fois, le mieux que vous puissiez faire est de sortir de leur relations. Allez ailleurs. Partez.

C’est ma conclusion en ce moment. C’est pour ça que j’essaye d’être indépendant de tout pays. Il n’y a aucune raison pour que le monde entier soit découpé en “pays” et qu’aucun espace ne soit permis entre les frontières. On ne peut pas se battre que contre l’industrie nucléaire. C’est profondément enraciné dans tout ce système pourri – presse, démocratie corrompue, ignorance, éducation biaisée, etc.. C’est comme essayer de soigner une carie à un zombie : Il n’y a pas que la dent, le corps entier est pourri.

J’écris les articles du Fukushima Diary depuis près de 2 ans. Certains sont des “avertissements” ou des “hypothèses”. Je l’ai rendu facile à remarquer mais tout les autres sont sourcés. Je suis sûr à 120 % qu’ils sont vrais, tous.
C’est à vous de décider d’y croire ou pas. Si vous n’y croyez pas, quelle qu’en soit la raison, n’y croyez pas.

Entre le 14 et le 16 mars 2011, certains diffusaient par Ustream l’écran de leur compteur Geiger. Je regardais les relevés monter. Quelqu’un a dit que c’était à cause du soleil. Je l’ai cru parce que je voulais le croire. Je voulais le croire parce que je n’étais pas préparé à m’enfuir. J’avais mon travail, mes animaux de compagnie, mon appart et mes affaires et je ne voulais pas savoir que j’étais en train de me faire irradier. Je ne voulais pas le savoir parce que ça m’aurait fait peur.

Categories: Column

About Author