[Column] How I repay an obligation

I couldn’t make time to repost the paypal information for donation yesterday and today.

Some people may be thinking why I’m taking so much time on the Japanese family not spending enough time on reporting and the corporation management etc..

 

There is a reason.

 

When I left Japan, a French family offered to support me to go to a school.

They offered the annual fee and the living expense to get me a visa.

After all, I gave it up to get a visa in France because I didn’t have time to wait for their “fast” work though the French family had already paid for a part of it.

I was also helped by so many other people too.

 

What should I do to them ?

 

Should I invite them to Romania and have a party ? Should I send them a puppy for Christmas present ?

 

My conclusion was to pass the “favor” to the next people.

I believe the French and other people would agree with me too.

 

This is how I repay an obligation.

 

Until 311, Japan was one of the most trusted countries in the world.

One of the reasons was due to the quality of the industrial products.

They are based on the strenuous efforts of the engineers.

 

After 311, Japan is eating the trust by themselves like borrowing money on the security of “national treasure”.

I confirmed that when Japanese Prime Minister Abe said to IOC that contaminated water is blocked.

 

I want to believe trust comes above the money. This is how the world should be.

 

 

Fukushima Diary will restart accepting donation from 10/14/2013 again. Thank you for reading all the time.

_____

Français :

[Édito] Comment je rembourse une obligation

 

Je n’ai pas trouvé le temps pour réactiver les informations Paypal sur les dons hier et aujourd’hui.
Certains peuvent se demander pourquoi je passe autant de temps avec cette famille japonaise au détriment du suivi de l’actualité, de la gestion de la société, etc.

Il y a une raison.

Lorsque j’ai quitté le Japon, une famille française a offert de m’aider pour reprendre des cours dans une école.
Ils m’offraient l’inscription annuelle et les dépenses quotidiennes pour que je puisse avoir un visa.
Au final, j’ai abandonné l’idée d’avoir un visa en France parce que je n’avais pas le temps d’attendre leur “rapide” travail alors que la famille française avait déjà payé des arrhes.
Beaucoup d’autres gens m’ont aussi beaucoup aidé.

Que devrais-je faire pour eux ?

Je devrais les inviter et faire une fête en Roumanie ? Je devrais leur offrir un chiot à noël ?

Ma conclusion a été de passer la “faveur” aux suivants.
Je pense que les français et les autres seront d’accord avec moi.

C’est comme ça que je rembourse une obligation.

Le Japon était un des pays les plus fiables du monde jusqu’en mars 2011.
Une des raisons en était la qualité de sa production industrielle.
Elle repose sur les efforts acharnés des ingénieurs.

Depuis le 11-3, le Japon détruit lui-même la confiance, par exemple en prenant de l’argent au “trésor national” pour la sécurité.
Je l’avais corroboré lorsque Abe, le premier ministre japonais, avait affirmé au CIO que les eaux extrêmement radioactives étaient parfaitement contenues.

Je voudrais croire que la confiance passe avant l’argent. C’est comme ça que le monde devrait marcher.

Le Fukushima Diary ré-ouvrira les dons à partir du 14 octobre. Merci de votre fidélité.

Categories: Column

About Author