[Column] Being alone is not scary

It’s been only a few days, but the Japanese family told me that the spots, moles are decreasing on face, and the tone of skin color became healthier. Also, though they are carrying the heavy luggage, the backache had gone. I dare not say it has something to do with radiation.

 

Some people tell me Romania is too close to Chernobyl, it’s meaningless to go. but actually it’s as far as from Fukushima to Hiroshima. They try to do with food in Tokyo. I think it should be done in Romania.

Either way, they became fine. Now I’m having the most important time since I got out of Japan.

 

It’s not scary or dangerous to be alone. It is dangerous to “socialize” just to ignore the problem, keep postponing to face the reality.

It’s even safer to stand alone than “socializing” with the fake people.

 

It’s not the friends. It’s just to watch each other so some of them don’t go away.

The true friend is someone to support you for your weak point, and to need your strong point. Just like jigsaw puzzle.

 

 

Fukushima Diary will restart accepting donation from 10/14/2013 again. Thank you for reading all the time.

_____

Français :

[Édito] La solitude n’a rien d’effrayant

 

Ça ne fait que quelques jours mais la famille japonaise me dit déjà que leurs tâches sur la figure, grains de beauté, se réduisent et que la couleur de leur peau redevient plus naturelle. En outre, bien qu’ils aient de lourds bagages, leur mal de dos est parti. Je n’ose pas dire que ce n’est pas en rapport avec la radioactivité.

Certains m’ont dit que La Roumanie est trop près de Tchernobyl, qu’y aller est absurde. mais en réalité, c’est aussi loin que Fukushima d’Hiroshima. Ils essayent de s’en sortir avec la nourriture à Tokyo. Je pense que ça devrait plus le faire en Roumanie.
De toute façon, ils vont mieux. C’est actuellement la période la plus importante depuis que je suis parti du Japon.
Il n’y a rien d’effrayant ou de dangereux à vivre seul. Il est bien plus dangereux de se “socialiser” juste pour ignorer le problème, de continuer à reculer le moment de regarder la réalité en face.
Il est même bien moins dangereux de vivre seul que de se “socialiser” avec des faux-culs.

Il ne s’agit pas d’amitié, il s’agit seulement de surveillance réciproque pour que personne ne puisse s’en aller.
Un véritable ami est quelqu’un qui vous aide contre vos faiblesses et qui vient à vous pour votre force. C’est comme un puzzle.

 

Le Fukushima Diary ré-ouvrira les dons à partir du 14 octobre. Merci de votre fidélité.

Categories: Column

About Author