[Mainichi] Fukushima gov’t tried to kill proposal to store baby teeth for future radiation checks

<Quote> [Mainichi]

FUKUSHIMA — The Fukushima Prefectural Government has tried to kill a proposal by a local assemblyperson to store local children’s milk teeth to examine their internal radiation exposure stemming from the Fukushima nuclear disaster, it has been learned.

In September 2011, Fukushima Prefectural Assembly member Junko Yaginuma asked the prefectural government if it should urge local residents to store baby teeth that came out after the March 2011 reactor meltdowns for future analysis of children’s strontium-90 exposure. Strontium-90, released in the Fukushima No. 1 nuclear plant disaster, has biochemical features similar to calcium and can easily accumulate in bones and teeth.

After receiving Yaginuma’s query, the prefecture sent an email to members of a committee overseeing a prefectural health survey and asked them to provide plausible reasons to reject the proposal. The prefectural government called the proposal a plant by anti-nuclear groups.

・・・

A dental clinic in Matsudo, Chiba Prefecture, has collected about 200 baby teeth so far and sent them to a research institute in the United States for analysis. Takemasa Fujino, head of the clinic, said, “I can’t believe that the Fukushima Prefectural Government is reluctant even to call for (storing baby teeth). It has abandoned its responsibility to protect children.”

・・・ (More on the site.)

 

<End>

 

 

_____

Français :

[Mainichi] Les autorités de Fukushima ont tenté de tuer la proposition d’archiver les dents de lait pour de futures contrôles de radioactivité

<Citation> [Mainichi]

FUKUSHIMA — La préfecture de Fukushima a tenté de tuer une proposition d’un membre de l’assemblée préfectorale d’archiver mes dents de lait des enfants pour examiner leur contamination interne issue de la catastrophe nucléaire de Fukushima, a-t-on appris.

En septembre 2011, M. Junko Yaginuma, membre de l’assemblée préfectorale de Fukushima, a demandé au gouvernement préfectoral s’il pouvait presser les habitants locaux de garder les dents de lait des enfants nés après les fusions des réacteurs de mars 2011 pour futures analyses de l’exposition des enfant au strontium-90. Le strontium-90, émit par la catastrophe à la centrale nucléaire No 1 de Fukushima, a des propriétés  biochimiques voisines de celles du calcium et peut facilement s’accumuler dans les os et les dents.

Après avoir reçu la demande de M. Yaginuma, la préfecture a envoyé un émail aux membres d’une commission supervisant un examen sanitaire dans la préfecture et leur demandant de lui fournir des raisons plausibles pour rejeter la proposition. Le gouvernement préfectoral qualifiait la proposition de coup monté par les groupes anti-nucléaires.

・・・

Une clinique dentaire de Matsudo, dans la préfecture de Chiba, a jusqu’à présent collecté environ 200 dents et les a envoyées pour analyse à un institut de recherche aux États Unis. Le Dr Takemasa Fujino, chef de la clinique, déclare :  “Je ne peux pas croire que le gouvernement préfectoral de Fukushima soit réticent même pour un appel (à stocker les dents de lait). Il a abandonné sa responsabilité de protéger les enfants.”

・・・ (Plus sur le site.)

<Fin>

Categories: Uncategorized

About Author