[Column] For the students dreaming of going to Japan

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site.

 

A lot of young students dream of going to Japan.

Adults also dream of going to Japan.

 

I can’t stop them. I don’t have such a right.

but I want them to know the risks that nobody would tell them.

 

I think the biggest risk is food.

You can’t live without eating anything.

All around in Japan, more and more products are distributing from Fukushima.

 

They say they check radiation.

but they only check a few kinds of radiative material among tens of nuclides.

 

It’s not only food, but also rain and soil.

Contaminated water is cluelessly leaking to the Pacific.

It comes back in rain, and it never be tested.

 

You will see nothing “dangerous” in Japan. Everyone lives as if nothing was going on. Radiation has nothing to do with the taste or color.

 

but you need to be aware that you are risking your own health in the future.

Nobody knows when. It might be tomorrow or in 30 years.

You suddenly realize it in the morning, and no one would compensate you.

 

It would be too late then. You can’t get back to the past to stop yourself going to Japan.

If you still think it’s worth, just go.

 

About half of them who attack me are non-Japanese citizens living in Japan.

They have been in Japan since before 311 and tackling their dreams.

Some of them have spent too long to go back. Some of them have already bought a house for the huge mortgage.

 

For them, 311 wasn’t a disaster but I am the disaster. They think I’m making the situation worse.

 

You can deny me thousand times but nothing would change.

 

They love Japan for the high quality of social service.

Train comes on time. Car runs.

 

I’m proud of it. It owes the strenuous (sometimes insane) efforts of the engineers.

I admire them and I want to be like them.

 

Since 311, Japan is destroying its own credibility that has taken centuries to build.

For example, the government said melt down was not happening.

It was a lie.

For example, Abe said contaminated water is entirely blockaded within the port.

It was a lie.

 

Samurai is a favorite character outside of Japan.

“Samurai” put the highest value on “decisiveness”.

 

The reality is far from there.

As its morality says, Japan shall admit everything and disclose everything they know.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.

I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.
In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Pour les étudiants rêvant d’aller au Japon

Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site.

Beaucoup de jeunes étudiants rêvent d’aller au Japon.

Les adultes aussi rêvent d’aller au Japon.

Je ne peux pas les en empêcher. Je n’ai pas un tel droit.
mais je veux qu’ils connaissent ces risques que personne ne leur dira.

Je pense que le plus grand risque est dans la nourriture.
On ne peut pas vivre sans rien manger.
Dans tout le Japon, de plus en plus de produits proviennent de Fukushima.

Ils disent qu’ils contrôlent la radioactivité.
mais ils ne contrôlent seulement que quelques uns des dizaines d’éléments radioactifs présents.

Ce n’est pas que sur les aliments, mais aussi dans les pluies et sur les sols.
Les eaux extrêmement radioactives débordent dans le Pacifique d’une façon les laissant désemparés.
Elles reviennent avec les pluies et ce n’est jamais contrôlé.

Vous ne verrez rien de “dangereux” au Japon. Tout le monde vit comme s’il ne se passait rien. La radioactivité n’a rien à voir avec les goûts ou les couleurs.

mais vous devez bien être conscients que vous y exposez l’avenir pour votre santé.
Personne ne sait quand. Ce sera peut-être demain ou dans 30 ans.
Un matin, vous le réaliserez soudain et personne ne viendra vous indemniser.

Il sera alors trop tard. Vous ne pourrez pas revenir dans le passé pour vous empêcher d’aller au Japon.
Si vous pensez toujours que ça vaut le coup, allez-y.

A peu près la moitie de ceux qui m’attaquent ne sont pas des japonais vivant au japon.
Ils étaient au Japon avant le 11-3 et ils s’accrochent à leurs rêves.
Certains d’entre eux sont partis trop longtemps pour pouvoir y revenir. Certains se sont lourdement endettés de gros crédits pour leur maison.

Pour eux, le 11-3 n’était pas une catastrophe,  la catastrophe c’est moi. Ils croient que je fais empirer la situation.

Vous pouvez refuser des milliers de fois ce que je dis, ça n’y change rien.

Ils aiment le Japon pour la haute qualité de ses services sociaux.
Les trains arrivent à l’heure, les voitures marchent.

J’en suis fier. On le doit aux efforts acharnés (voire timbrés) des ingénieurs.
Je les admire et je veux leur ressembler.

Depuis le 11-3, le Japon détruit sa propre crédibilité alors qu’il lui a fallu des siècles pour la construire.
Par exemple, le gouvernement a déclaré qu’il n’y avait pas eu de fusion des coeurs des réacteurs.
C’était un mensonge.
Par exemple, Abe a déclaré que les eaux extrêmement radioactives étaient parfaitement retenues dans le port de la centrale.
C’était un mensonge.

Le samouraï est un personnage chouchouté en dehors du Japon.
Pour un “samouraï”, la plus haute valeur est la “décision”.

La réalité en est loin.
Comme le dit sa morale, le Japon devra tout avouer et tout révéler de ce qu’il sait.

 

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi.

Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés.

Ce site est pratiquement la seule source au monde sur  Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

 

Categories: Column

About Author