[Column] 2 things Tepco never want us to ask – Direct leakage of coolant water and welling up contamination offshore

Japan takes advantage of their old image as “the trustworthy gentleman”, it’s concealing the most significant part of the facts. What we think is all is actually only a part of the entire situation, which they want us to see. Here are the two things that they never want to be asked about.

 

1. Isn’t the coolant water directly leaking out to the sea ?

 

High level of contamination is measured from the groundwater. Normally, everyone would suspect it’s from the reactor buildings and other related buildings. However they are taking ages to investigate trench and stuff -beating around the bush.

It’s actually easy to identify where the coolant water goes. Just color it. If you see it in the sea, the coolant water, which directly touched molten nuclear fuel, is leaking to the sea. Tepco is given the right to define the causes to take forever to get to what really matters, and media is supporting Tepco by not asking why they don’t investigate it.

 

2. Some of the contaminated water can go underneath the plant port and directly well up offshore.

 

Some parts of the groundwater in the plant area goes under the sea bottom of Fukushima plant port. It comes up to the sea far offshore.

The depth of the plant port is approx. only 5m. On the other hand, impermeable layer is 13m deep underground. Groundwater stream goes on the layer and can travel far like an underground river. There are some locations to have groundwater well up in the Pacific but Tepco hasn’t investigated it, nor doesn’t plan to do it. Japanese government doesn’t even mention the presence of such points in the sea.

 

 

You can ignore the truth but the truth won’t ignore you.

_____

Français :

[Édito] 2 choses que Tepco voudrait  qu’on ne lui demande jamais : Fuites directes des eaux de refroidissement et remontées de contamination au large

 

Le Japon tire avantage de sa vieille image de “gentleman honnête”, ça dissimule la part la plus significative des faits. Ce qu’on pense être l’ensemble n’est en fait qu’une partie de la situation entière, celle qu’ils veulent qu’on regarde. Voici deux choses sur lesquelles ils ne voudraient jamais être interrogés :

1. Est-ce que l’eau de refroidissement ne part pas directement à la mer ?

On relève une radioactivité très forte dans les eaux souterraines. Normalement, tout le monde pense que ça vient des bâtiments des réacteurs et des bâtiments connexes. Or, ils mettent un temps fou à examiner les tranchées et et autres – ils tournent autour du pot.
Il est très facile en fait d’identifier par où s’en vont les eaux de refroidissement. Il suffi simplement de les colorer. Si on en voit dans la mer c’est que ces eaux, qui ont directement touché les combustibles nucléaires fondus,  y finissent. Tepco a reçu le droit d’établir les causes, donc de mettre une éternité à dire ce qui compte vraiment  et la presse couvre Tepco en ne leur demandant pas pourquoi ils ne le recherchent pas.

2. Une partie des eaux extrêmement radioactives peuvent s’enfoncer et passer par dessous le port de la centrale pour resurgir directement au large.

Une partie des eaux souterraines se jettent en mer par dessous le port de la centrale nucléaire de Fukushima. Elles réapparaissent en mer loin au large.
La profondeur du port de la centrale est d’environ 5 m seulement. De l’ autre ôté, la couche imperméable est à 13 m de profondeur. Le flot des eaux souterraines glisse sur la couche imperméable et peu aller loin, comme une rivière souterraine. Il y a des endroits où on peut avoir des remontées dans le  Pacifique mais Tepco ne les a pas recherchés, ni prévu de le faire. Le gouvernement japonais ne mentionne même pas  l’existence de tels endroits en mer.

Vous pouvez ignorer la vérité mais la vérité ne vous ignorera pas.

About Author