[Analysis] J gov can take over Tepco for the decommissioning work of Fukushima with a major legal reform

More and more people are starting to question if Tepco can really handle the decommissioning work of Fukushima.

About 10 days before this post, they lost power in Fukushima plant, which stopped the coolant system of the pools of reactor1, 3, and 4.
Tepco concluded it was caused by “a small animal –rat“, but the panel board was left on the bed of the truck since 3/18/2011 for two years. Fukushima workers comment power stoppage frequently happens though it doesn’t become huge news like this time. It’s even suspicious if the power stoppage was really caused by the rat.

(cf, Fukushima worker “Power outage frequently happens in Fukushima plant” [URL])

They are also struggling with the contaminated water. They are planning to discharge it to the sea little by little. There’s actually no way of stopping the ground water flowing into the plant.

(cf, [Analysis] There is no way of stopping ground water flowing into the plant [URL])

What surprises us is the poor mathematical sense of Tepco.
The temporary panel board was left on the truck for 2 years.
It was obvious that Tepco was going to run out of the capacity to stock the contaminated water. It could have been exactly simulated by the simplest maths from the very beginning.

The next problem that Tepco is going to have to face is the supply of nuclear workers.
Again, it is obvious that Tepco will have the serious shortage of skilled workers.
What would they do ?
For this question of the independent journalist, Tepco still can’t show a realistic solution.

Unfortunately, it is clear that Tepco cannot handle the the decommission process.

However, the more we criticize them, the more we will be troubled actually.

In the press conference, Tepco is sounding more and more like they are giving it up to handle it all by themselves. No wonder, they are not the decommissioning expert, they are just a power seller.

In the press conference of 3/8/2013, Tepco’s spokesman commented it’s not the issue of only Tepco, now it’s the issue of the government and the whole industry to keep the stable supple of Fukushima workers. (cf, Tepco “Tepco can’t maintain the stable supply of Fukushima workers, needs help of the gov and industry” [URL])
Actually whatever Tepco tries to do, such as installing a new system, they need the permission of the government and it takes time.
Legally and financially, the decommissioning work will be initiated by Japanese government sooner or later.

Historically, Japan has been developing the nuclear power as its national policy. Tepco was used by the government. Fukushima Diary assumes Tepco was nationalized in order to stop them from suing the government.

Once the decommissioning work is also nationalized, Japanese government is anticipated to reform the law largely. To make it more efficient, the government is likely to deregulate the safety limit of contaminated water to be discharged to the sea, and the dose limit of plant workers. Also, national conscription is anticipated for the stable supply of Fukushima workers.
The safety limit of food would be deregulated and media coverage would be more restricted.

This is the truth that Tepco is incapable of handling the situation, but it’s also the truth that it would be even worse after Tepco is discharged.

 

 

Thank you for considering donation !

_____

Français :

[Analyse] Le gouvernement japonais peut prendre le contrôle du démantèlement de Fukushima avec une grande réforme juridique

 

De plus en plus de gens commencent à se demander si Tepco peut réellement gérer le démantèlement de Fukushima.

Environ 10 jours avant cet article, ils ont perdu tout le courant dans la centrale de Fukushima, ce qui a stoppé les  systèmes de refroidissement des piscines des réacteurs  1, 3 et 4.
Tepco en a conclu que c’était la faute d’un “petit animal – rat” mais l’armoire électrique avait été laissée comme ça sur le plateau du camion depuis le 18 mars 2011, pendant deux ans. Les travailleurs de Fukushima disent qu’il y a souvent des pannes de courant bien que ça ne fasse pas la Une des journaux comme pour cette fois. Ce serait encore plus douteux si la panne de courant avait vraiment été provoquée par ce rat. (cf. Un travailleur de Fukushima : “Il y a souvent des pannes de courant à la centrale”)

Ils bataillent aussi avec les eaux contaminées. Ils prévoient de la balancer en mer petit à petit. Il n’y a en fait aucun moyen d’empêcher les eaux d’infiltration d’inonder la centrale. (cf. [Analyse] Il n’y a aucun moyen d’empêcher l’eau du sous-sol d’inonder la centrale)

Ce qui nous surprend, c’est le pauvre sens mathématique de Tepco.
L’armoire électrique provisoire a été laissée sur le camion pendant deux ans.
Il était évident que Tepco allait être en manque de capacité de stockage des eaux contaminées. Ça pouvait être simulé depuis le tout début et sans erreur avec les plus simples des formules de calcul.

Le problème suivant que Tepco va rencontrer est la pénurie en travailleurs du nucléaire.
Encore une fois, il est évident que Tepco va gravement manquer de travailleurs expérimentés.
Qu’est-ce qu’ils vont faire ?
A cette question d’un journaliste indépendant, Tepco ne peut toujours pas donner de solution réaliste.

Malheureusement, il est clair que Tepco ne peut pas gérer le processus de démantèlement.

Toutefois, plus on les critique, plus on en aura de soucis en fait.

Lors de ses conférences de presse, Tepco donne de plus en plus l’impression d’abandonner de le gérer par eux-mêmes. Sans surprise, ils ne sont pas des experts en démantèlement, ils sont juste des vendeurs d’électricité.

Lors de la conférence de presse du 8 mars 2013, le porte-parole de Tepco a déclaré que ce n’était pas seulement le problème de Tepco, que maintenant c’est le problème du gouvernement et de toute l’industrie que de fournir un recrutement stable en travailleurs pour Fukushima. (cf. Tepco : On n’arrive pas à tenir stable le nombre de travailleurs pour Fukushima, on a besoin d’une aide du gouv. et de l’industrie)
En réalité, quoi que Tepco essaye de faire, comme d’installer un nouveau système, ils doivent avoir la permission du gouvernement et ça prend du temps.
Légalement et financièrement, le travail de démantèlement sera tôt ou tard entrepris par le gouvernement japonais.

Historiquement, Le Japon avait développé l’énergie nucléaire comme sa politique nationale. Tepco a été poursuivi par le gouvernement. Le Fukushima Diary suppose que Tepco a été nationalisé pour les empêcher de poursuivre le gouvernement.

Une fois que le travail de démantèlement sera nationalisé aussi, le gouvernement japonais devrait reformer la loi en profondeur. Pour le rendre plus efficace, le gouvernement devrait logiquement déréguler les limites de sécurité des eaux à déverser en mer, ainsi que la dose maximum admissible pour les travailleurs de la centrale. De plus, une conscription nationale est pressentie pour fournir durablement des travailleurs pour Fukushima.
La limite de sécurité des aliments devrait aussi être dérégulée et la couverture médiatique encore plus restreinte.

C’est la vérité de dire que Tepco est incapable de gérer la situation mais c’est aussi la vérité de dire que ce sera encore pire lorsque Tepco en sera déchargée.

About Author