The purpose of nitrogen injection to reactor1 is “to confirm the impact of the radiolysis of water inside the PCV”

On 2/25/2013, Fukushima Diary reported Tepco was going to restart the nitrogen gas injection into PCV of reactor1. [URL 1]

On 2/26/2013, Tepco reported the purpose is to confirm the impact of the radiolysis of water inside of suppression chamber. 

From what they briefly reported, it is not clear what they are trying to confirm but they have been insisting the hydrogen gas retained in PCV is from the early stage of the accident. Because it is not supposed to increase, they only needed to push it out by injecting nitrogen gas. However, if they meant “hydrogen gas is still constantly produced from radiolysis of water”, it is admitted that water is still exposed to radiation in suppression chamber and Tepco needs the means to reduce hydrogen concentration until decommissioning.

If the density of hydrogen has goes over 2%, there is a possibility of hydrogen gas explosion.

 

The purpose of nitrogen injection to reactor1 is "to confirm the impact of the radiolysis of water inside the suppression chamber"

 

 

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1224980_5130.html

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/roadmap/images/m121225_05-j.pdf

 

 

_____

Français :

Le but des injections d’azote dans le réacteur 1 est de “confirmer les impacts des radiolyses de l’eau dans la PCV”

 

Le 25 février 2013, le Fukushima Diary rapportait que Tepco allait recommencer à injecter de l’azote gazeux dans la PCV du réacteur 1.

Le 26 février 2013, Tepco rapporte que Le but est de confirmer les impacts des radiolyses de l’eau dans la salle en surpression.

De ce qu’ils ont brièvement rapporté, ce qu’ils essayent de confirmer n’est pas clair mais ils insistent sur le fait que l’hydrogène encore retenu dans la PCV provient du tout début de l’accident. Ils ont seulement besoin de le pousser dehors en injectant de l’azote parce qu’il n’est pas supposé être en augmentation. Toutefois, s’ils veulent dire que “l’hydrogène gazeux est toujours produit de façon constante à partir de la radiolyse de l’eau”, c’est admettre que l’eau est toujours exposée à une forte radioactivité dans la chambre de surpression et que Tepco doit trouver le moyen de réduire la concentration en hydrogène jusqu’au démantèlement.

Si la concentration en hydrogène dépasse les 2 %, alors le risque d’explosion de l’hydrogène gazeux est réel.

Le but des injections d'azote dans le réacteur 1 est de confirmer les impacts des radiolyses de l'eau dans la PCV

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1224980_5130.html

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/roadmap/images/m121225_05-j.pdf

About Author