“Mitsubishi Heavy Industries trying to quit being in cooperate with Areva”, a Fukushima worker

Following up this article.. 3 vice presidents of Tepco’s new Fukushima company are from nuclear makers / Mitsubishi, Toshiba, Hitachi GE [URL]

 

The government of Japan and Tepco are sticking to the policy “All Japan” to eliminate foreign capital on decommissioning Fukushima plant.

However, the 3 vice presidents of Tepco’s new inner company include a member from Hitachi GE nuclear energy. Also, the external advisory committee consists of the member from US or England. (cf, Only American representatives made default in the 1st meeting of international group for Fukushima decommissioning [URL2])

 

When Tepco established the new Fukushima company, it was actually only Areva that was eliminated from the stakeholders.

Mitsubishi Heavy Industries sent a vice president, but Areva, which is supposed to be in cooperation with Mitsubishi Heavy Industries did not send anyone to the board.

 

On 4/19/2014, a Fukushima worker replied to my pointing this out on Twitter and stated Mitsubishi Heavy Industries is actually wanting to quit being in cooperative with Areva quickly.

He didn’t add a comment on why.

 

Fukushima Diary has been following this worker for a long time. From his deep knowledge about the plant details and the situation, it is highly likely that he is involved in Fukushima decommissioning in real. (cf, Anonymous Fukushima worker, “Doctor diagnosed mycoplasma pneumonia, throat looked like gastric ulcer” [URL3])

 

https://twitter.com/sunnysunnynismo/status/457513719900041216

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

Un travailleur de Fukushima : “Mitsubishi Heavy Industries essaye de rompre ses liens avec Areva”

 

Article lié : 3 vice-présidents de la nouvelle filiale de Tepco pour Fukushima proviennent des constructeurs de centrales : Mitsubishi, Toshiba et Hitachi GE

Le gouvernement japonais et Tepco restent au plus près de la politique du “tout japonnais” pour éliminer les capitaux étrangers du démantèlement de la centrale de Fukushima.

Or, les 3 vice-présidents de la nouvelle filiale de Tepco comportent un membre de Hitachi GE Nuclear Energy. En outre, la commission de conseils extérieurs est constituée de membres des USA et d’Angleterre. (cf. Les représentants américains font défaut dès la première réunion du groupe d’experts étrangers sur le démantèlement de Fukushima)

Lorsque Tepco a monté sa nouvelle société sur Fukushima, en fait  seule Areva a été éliminée des parties-prenantes.
Mitsubishi Heavy Industries a mobilisé un de ses vice-présidents mais Areva, qui est supposée coopérer avec Mitsubishi Heavy Industries, n’a impliqué personne au bureau.

Le 19 avril 2014, lorsque j’ai soulevé ce point sur Tweeter, un travailleur de Fukushima m’a répondu en affirmant que Mitsubishi Heavy Industries cherchait à mettre rapidement un terme à son partenariat avec Areva.
Il n’a pas précisé pourquoi.

Fukushima Diary suit ce travailleur depuis longtemps. Il est très probablement impliqué dans le démantèlement de Fukushima en réalité, au vu de ses connaissances pointues sur la situation et les détails de la centrale. (cf. Un travailleur de Fukushima anonyme : “Le médecin a diagnostiqué une pneumonie à mycoplasmes, la gorge comme un ulcère gastrique”)

https://twitter.com/sunnysunnynismo/status/457513719900041216

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

Categories: Uncategorized

About Author