Fukushima plant area dose still remains dangerously high even outside of the buildings / 10mSv ~ 80mSv/h

Following up this article.. Someone turned on 4 irrelevant pumps / 203t of 37,000,000,000 Bq/m3 contaminated water transferred to wrong place [URL]

 

On 4/23/2014, Tepco announced the atmospheric dose beside the issued building is 10mSv/h. The surface dose of the pipes is 80mSv/h.

The worker’s exposure dose limit is 50mSv/y. It reaches this limit only within 5 hours.

 

The reactor coolant water, which is extremely contaminated, is transferred to a subsidiary building near reactor4 to circulate. However on 4/13/2014, Tepco found the water was transferred to the irrelevant buildings by someone for unknown reason. Tepco is interviewing with over 90 workers but they haven’t obtained any useful information yet.

 

This building is likely to be leaking the highly contaminated water to underground. Tepco needs to implement the investigation all around this building, however the high level of radiation is preventing them from checking. The highest dose is 10mSv/h.

 

Fukushima plant area still remains dangerously contaminated. It “consumes” worker’s integral dose only to investigate the plant area outside of the crippled buildings.

 

Related article.. Tepco considers to track workers by location information in Fukushima plant having series of suspicious “accidents” [URL2]

 

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/handouts/2014/images/handouts_140423_20-j.pdf

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

La radioactivité ambiante dans la centrale de Fukushima reste toujours dangereusement élevée même en dehors des bâtiments : entre 10 et 80 mSv/h

 

Article lié : Quelqu’un a mis en marche 4 pompes : 203 T d’eau à 37 milliards de Bq/m³ transvasées au mauvais endroit

Le 23 avril 2014, Tepco annonce que la radioactivité ambiante à côté des bâtiments concernés est de 10 mSv/h. La radioactivité en  surface des tuyauteries est de 80 mSv/h.
L’exposition limite des travailleurs est de 50 mSv/an. Cette limite est atteinte en 5 heures seulement.

Les liquides de refroidissement, qui sont extrêmement radioactifs et qui doivent circuler, sont transvasés dans un bâtiment annexe à côté du réacteur 4. Or, le 13 avril 2014, Tepco a découvert que ce liquide a été transvasé par quelqu’un dans un bâtiment inapproprié sans raison connue. Tepco interroge plus de 90 travailleurs mais n’a encore obtenu aucune information utile.

Ce bâtiment est vraisemblablement en train de laisser fuir ces eaux extrêmement radioactives dans le sous-sol. Tepco a besoin d’inspecter tout le tour de ce bâtiment mais le niveau de radioactivité les en empêche. La plus forte radioactivité est à 10 mSv/h.

Le domaine de la centrale de Fukushima reste dangereusement radioactif. Il “consomme” la dose maximale admissible (dite “intégrale”) rien que pour inspecter la zone en dehors des bâtiments ravagés.

Article lié : Tepco envisage de tracer géographiquement ses travailleurs dans la centrale de Fukushima qui connaît des “accidents” suspects

http://www.tepco.co.jp/nu/fukushima-np/handouts/2014/images/handouts_140423_20-j.pdf

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

About Author