[Column] Finally got to the starting point

Since I left Japan in December of 2011, I had no place to go back. To make myself as light as possible, I kept reducing my stuff so I have most of my cupboard empty though I finally got my own apartment.

Having to move every 3 months has been giving me such a headache. Sometimes the immigration officers found me suspicious at the airport because I didn’t go back to Japan for a while.

I have been preparing to apply for a visa in Romania since this January, and I finally got a visa today.

It’s been a long time. Now I’m legally allowed to stay here.

I actually started making the plan with my consultant last August, and the visa was supposed to be published last week. It’s been delayed. As you may imagine, I had a lot of stomachache and sleepless night since last week.

I longed for it, but it’s not only because I can stay here for long, it’s also because I can be more ferociously.
I’m not meant to hurt anyone. I just didn’t know how bold I am allowed to save people.

I planned to do a lot of things if I finally get a visa. You’ll see it one after one.
For now, let me just finish some paper work.

The world is in our hands.

This is how a travelling man celebrates himself. 5€ with coffee.

 

[Column] Finally got to the starting point

 

 

_____

Français :

[Édito] Enfin arrivé au point de départ

 

Depuis que j’ai quitté le Japon en décembre 2011, je n’ai eu aucun endroit où revenir. Pour me rendre aussi léger que possible, j’ai réduit aussi le volume de mes affaires donc les placards sont essentiellement vides bien que j’ai enfin mon propre appartement.

Avoir à déménager tous les trois mois m’a donné de telles migraines. Parfois, les agents de l’immigration m’ont trouvé suspect à l’aéroport parce que je ne suis pas retourné au Japon depuis un moment.

Je me suis préparé un visa pour la Roumanie depuis janvier dernier et je l’ai finalement obtenu aujourd’hui.

Ça fait longtemps. Maintenant, je suis légalement autorisé à rester ici.

En fait, j’ai commencé à préparer ce plan avec mon consultant depuis août dernier et le visa était supposé être donné la semaine dernière. Ça a été retardé. Comme vous pouvez l’imaginer, j’ai eu pas mal d’aigreurs d’estomac et d’insomnies depuis la semaine dernière.

Je le voulais, mais pas seulement pour rester ici longtemps, c’est aussi parce que ça me permet d’être plus féroce.
Je ne veux pas dire que je fais du mal à qui que ce soit. Seulement, je ne savais pas à quel point je pouvais sauver les gens.

J’avais prévu de faire un tas de choses si j’arrivais enfin à avoir un visa. Vous verrez au fur et à mesure.
Pour l’instant, laissez-moi finir quelques paperasses.

Le monde est entre nos mains.

Voici comment un voyageur se fête ça. 5€ avec un café :

 

[Édito] Enfin arrivé au point de départ

Categories: Column

About Author