US rejected importing Japanese beef for radioactive contamination

Radioactive contamination is ruining Japanese export. More and more products are rejected by the world. However, it shows your government is still trying to save your life.

United States government rejected importing beef from Japan for radioactive contamination.

According to Ministry of Agriculture, Forestry and Fisheries, US has been stopping the import of beef for foot and mouth disease since 2 years ago.
Because foot and mouth disease case is not reported anymore, US was supposed to restart the import of Japanese beef as of 8/18/2012.
However, American government suddenly asked Japanese government for an explanation about the safety of beef on 8/15/2012. American government is concerned about radioactive contamination of beef. They postponed to restart import until they confirm the safety of Japanese beef.

Ministry of Agriculture, Forestry and Fisheries of Japan wants to restart the export as soon as possible, but there is no specific schedule announced.

Source

 

_____

Français :

Les USA repoussent l’importation de bœuf japonais pour radioactivité

La contamination radioactive ruine les exportations japonaises. De plus en plus de produits sont refoulés de par le monde. Toutefois, ça prouve que votre gouvernement tente de vous sauver la vie.

Le gouvernement des États-Unis a rejeté l’importation de bœuf du Japon à cause de sa contamination radioactive.

Selon le Ministère de l’Agriculture, de la Forêt et de la Pêche, les USA ont arrêté leurs importations de bœuf depuis 2 ans “à cause d’une maladie de la bouche et des pattes”.
Vu qu’il n’y a plus de cas de la maladie de la bouche et des pattes, l’Amérique était supposée reprendre ses importations de bœuf japonais à partir du 18 août 2012.
Le gouvernement américain a soudainement demandé, le 15 août 2012, au gouvernement japonais des justifications sur la sûreté de son bœuf. Le gouvernement américain s’inquiète de la contamination radioactive du bœuf. Ils ont repoussé la reprise des importations tant qu’ils ne peuvent confirmer la sûreté du bœuf japonais.

Le Ministère de l’Agriculture, de la Forêt et de la Pêche du Japon veut reprendre les exportations le plus vite possible mais aucune échéance n’est encore donnée.

Source

About Author