[Column] Tepco’s contaminated water system started collapsing

It’s been only 2 years and 6 months. However, Fukushima decommissioning is already falling apart.

It’s starting from the contaminated water storage. As long as they keep giving water to the reactors, it must increase. Now it’s already beyond Tepco’s capacity.

Having the third typhoon season after 311, the contaminated water system is starting to be collapsed.

I cannot even imagine what would happen, but I listed up the three potential results. All of them are likely.

 

1. Simultaneous leakages

 

The cause of 300m3 leakage hasn’t been identified yet. They have 350 tanks of the same type in the plant. According to the makers, some of them don’t even last for 5 years. However, there is no spare storage. All we could do is just to pray.

Even only for a Typhoon, Tepco required 2,100 workers. If those tanks (in Plural) start leaking at once, they are not capable to treat them. This is the water version of 311 Ⅱ.

 

2. Lack of the storage

 

At least 400m3 of contaminated groundwater flows to the plant. However, Tepco doesn’t have a plan to construct the new welded tanks after this October.

It takes 2 months to build the tank, but it is estimated they will run out of the storage this November ~ December. They can’t even find the land to build the new tanks.

 

3. Past radiation measurement readings might be all false

 

NRA (Nuclear Regulation Authority) has been pointing out Tepco’s radiation data doesn’t make sense. It shows no rational trends, and Tepco has no logical explanation for that. NRA plans to send inspectors to the analyzing site.

Whether Tepco was intentionally trying to downplay the contamination level, “a part of (I hope not ALL)” their past data may be thought to be false based on the wrong means of analysis.

 

 

You can ignore the truth but the truth won’t ignore you.

_____

Français :

[Édito] La gestion Tepco des eaux extrêmement radioactives a commencé à s’effondrer

 

C’était il y a seulement deux ans et 6 mois et le démantèlement de Fukushima part déjà en poussière.
C’est parti du stockage des eaux extrêmement radioactives. Elles ne pourront que s’accumuler tant qu’ils continueront de mettre de l’eau dans les réacteurs. On est à présent au-delà des capacités de Tepco.
La gestion des eaux extrêmement radioactives amorce son effondrement sur la troisième saison des typhons depuis le 11-3.
Je ne peux même pas imaginer ce qui va se passer mais j’ai énuméré des conséquences possibles, toutes équiprobables :

1. Fuites simultanées

La raison de la fuite des 300 m³ n’est toujours pas déterminée. Ils ont 350 citernes du même type dans la centrale. Selon le fabriquant, certaines ne tiennent même pas 5 ans. Or, il n’y a pas de stockage de secours. Tout ce qu’on peut faire c’est prier.
Pour un seul typhon, Tepco mobilise même 2 100 salariés. Si ces citernes (au pluriel) commencent à fuir en même temps, ils ne seront pas capables de les tenir. C’est la version aqueuse du 11-3.

2. Pénurie de stockage

Au moins 400 m³ d’eaux souterraines extrêmement radioactives s’écoulent dans la centrale chaque jour. Or, Tepco ne prévoit plus de construction de citernes soudées à partir de ce mois d’octobre.
l faut 2 mois pour monter une citerne et on estime atteindre la pénurie complète courant novembre-décembre. Ils n’arrivent même pas à trouver d’emplacement pour monter les nouvelles.

3. Les anciens relevés de radioactivité pourraient tous être faux

La NRA (Nuclear Regulation Authority =  Autorité de Régulation du Nucléaire) a mis en avant que les données de Tepco sur la radioactivité ne sont pas pertinentes. Elles ne montrent aucune tendance logique et Tepco n’en donne aucune explication rationnelle. La NRA prévoit d’envoyer des inspecteurs sur leur site d’analyse.
Que Tepco ait intentionnellement tenté de minimiser la radioactivité ou non, “une partie” de leurs données (j’espère que ce n’est pas toutes) peuvent se révéler fausses à cause de protocoles et appareils d’analyse inadaptés.

Vous pouvez ignorer la vérité mais la vérité ne vous ignorera pas.