[Column] ALPS and frozen water wall can be the performance before discharging contaminated water to the Pacific

A person inside of Japanese government said, “Everyone knows Japanese government will end up discharging the contaminated water to the sea.”

Said, “It’s just obvious. There’s no even meaning to put it into words.”

 

The press reported that an elite bureaucrat said the contaminated water must inevitably be discharged to the Pacific.

This was the reaction of the person to read the article.

 

According to the decommissioning plan of Tepco and the government, there is no backup plan in case the multiple nuclide removing system and the frozen water wall don’t work. They place them as the last hope.

 

However, the multiple nuclide removing system stopped only 22 hours after the restart of the test operation.

Also, they have been trying to “freeze” the water since 8/22/2013 but it doesn’t even reach 0℃. Nothing works.

 

In reality, all those “efforts” can be considered to be a “performance” to look like they are trying to do something.

The bureaucrats know how it will end up in common. Engineers must share the same view.

It’s not only the discharge of the retained water. The contaminated water keeps increasing by hundreds of tonnes everyday. Giving it up means they will keep discharging it for 40 years or 60 years until they finally decommission the plant (if they manage to invent some miracle technology someday somehow.).

 

This would destroy the Pacific. Not to mention, the fishery industry along the Pacific and all the industry related to the sea can be damaged. The only theory to deny this possibility is “but the sea is big, maybe big enough”, that’s it.

 

To “justify” themselves to discharge the contaminated water, they need to be able to say “we did our best, but we can’t help discharging it”. So to speak, it’s an excuse.

 

I don’t know how to vanish the contaminated water from the earth myself. We need to be prepared for the worst.

 

 

News is not the truth. It’s a virtual reality that the sponsor wants us to live in.

_____

Français :

[Édito] ALPS et le mur d’eau congelée peuvent être la dernière commédie avant qu’ils déversent les eaux extrêmement radioactives dans le Pacifique

 

Un membre du gouvernement japonais a déclaré “Tout le monde sait que le gouvernement japonais va finir par déverser les eaux extrêmement radioactives dans l’océan”.
Soit : “C’est d’une évidence triviale. Cela va sans dire”.

La presse a rapporté qu’un haut bureaucrate a déclaré que les eaux extrêmement radioactives devront inévitablement être déversées dans le Pacifique.
C’était la réaction d’une personne lisant l’article.

Selon le plan de démantèlement de Tepco et du gouvernement, il n’y a pas de solution de repli si le système de filtration multi-nucléides et le mur d’eau congelée ne marchent pas. Ils en font leur dernier espoir.

Or, le système de filtration multi-nucléides s’est arrêté 22 heures seulement après la reprise de ses opérations de test.
En outre, ils essayent de “congeler” l’eau depuis le 22 août 2013 mais il n’atteignent même pas les 0 ℃. Rien ne marche.

En réalité, tous ces “efforts” peuvent être considérées comme des “spectacles”  visant à faire croire qu’ils essayent de faire quelque chose.
Les bureaucrates savent très bien comment ça va finir. Les ingénieurs doivent avoir le même point de vue.
Il ne s’agit pas du largage des eaux retenues. Les eaux extrêmement radioactives continuent d’augmenter par centaines de tonnes tous les jours. Baisser les bras sur ça c’est les déverser continuellement pendant 40 ou 60 ans, jusqu’à ce qu’ils démantèlement finalement la centrale (s’il arrivent éventuellement à inventer un miracle technique un jour).

Ça va détruire le Pacifique. Inutile de dire que les pêches dans le Pacifique et toutes les entreprises liées à la mer vont en souffrir. Le seul moyen de nier ça est d’affirmer que “la mer est grande, peut-être assez grande”, c’est comme ça.

Pour pouvoir “s’auto-justifier” de déverser les eaux extrêmement radioactives, ils doivent pouvoir dire “on a fait de notre mieux mais on ne peut pas éviter d’avoir à les déverser”. C’est une bonne excuse pour ainsi dire.

Je ne sais pas moi-même comment faire disparaître les eaux extrêmement radioactives de la terre. On doit se préparer au pire.

Les informations ne sont pas la vérité, elles sont la réalité virtuelle dans laquelle leurs sponsors veulent nous voir vivre.

About Author