[Column] How JP Prime Minister Abe lied to IOC about sea contamination

Abe stated to IOC that the contaminated water is not spreading over the Pacific and Tokyo was selected for the host city of Olympic games of 2020.

If Japanese Prime Minister Abe and Tepco managed to manipulate these 3 facts, everybody would have been deceived.

 

1. 7,000 m3 of seawater is pumped up from the inside of the port to the outside of the port every single hour

 

2 of the 6 reactors in Fukushima plant are not crippled so they are pumping up the seawater like normal operation in order to cool down the coolant water.

However, these reactors have the water outlet outside of the plant port for some reason. They take 7,000m3 of seawater from the inside of the port, which is obviously contaminated, to the outside of the port. It’s not per day. It’s per hour.

 

2. They only analyze the seawater near the surface of the sea

 

Even if you fart in NY, the people in Brazil won’t smell it. but that doesn’t mean you didn’t fart.

Tepco and Japanese government are doing the same thing. They say the radiation level is safely low even outside of the port. However they actually measure only the seawater of the sea surface.

Most of the types of radioactive material that they measure are known to accumulate on the sea bottom. and it’s taken by small fish to start the biological concentration. They haven’t made any understandable explanation about why they don’t analyze the sea bottom water.

 

3. Seawater fence

 

Japanese government stated the radioactive material is blocked by the seawater fence inside of the port.

On the other hand, when the fence was cut by typhoon last week, Tepco stated no radioactive material spread over even though the fence was cut off. The radiation level didn’t change since before it was cut.

That means the fence is useless. Tepco’s statement is unfortunately proving the fence is not stoping anything.

 

 

You can ignore the truth but the truth won’t ignore you.

_____

Français :

[Édito] Comment le premier ministre Abe a menti au CIO sur la contamination de l’océan

 

M. Abe a affirmé au CIO que les eaux extrêmement radioactives ne se répandaient pas dans le Pacifique et Tokyo a été  sélectionnée comme cité des jeux olympiques de 2020.
Si M. Abe, le premier ministre japonais, et Tepco avaient réussi à manipuler ces 3 faits, tout le monde aurait été trompé.

1. Toutes les heures, 7 000 m³ d’eau de mer sont pompés de l’intérieur du port et rejetés à l’extérieur

2 des 6 réacteurs de la centrale de Fukushima ne sont pas dévastés, donc ils pompent de l’eau de mer comme en temps normal pour refroidir les eaux de refroidissement.
Or, ces réacteurs ont leur déversoir en dehors du port de la centrale. Ils pompent 7 000 m³ d’eau de mer dans le port, qui, évidemment, est extrêmement radioactif, pour les rejeter à l’extérieur du port.
Ce n’est pas par jour mais par heure.

2. Il n’analysent que l’eau de mer prise près de la surface

Si vous pétez à New-York, les brésiliens ne le sentiront pas mais ça ne signifie pas que vous n’avez pas pété.
Tepco et le gouvernement japonais font la même chose. Ils disent que le niveau de radioactivité est suffisamment faible même en dehors du port. Or, en réalité, ils ne mesurent que la radioactivité en surface.
La plupart des éléments radioactifs qu’ils relèvent sont connus pour s’accumuler au fond de la mer. et ils sont absorbés par les petits poissons du bas de la chaîne alimentaire qui la concentre biologiquement . Ils n’ont donné aucune explication compréhensible sur la raison qui justifie leur absence d’analyse du fond de la mer.

3. Barrière marine

Le gouvernement japonais a affirmé que les éléments radioactifs sont bloqués par la barrière marine déployée dans le port.
D’un autre côté, lorsque cette barrière a été coupée par le typhon la semaine dernière, Tepco a affirmé qu’aucune radioactivité ne s’était répandue malgré cette coupure. Le niveau de radioactivité n’a pas changé entre avant et après.
Ça signifie que cette barrière ne sert à rien. L’affirmation de Tepco prouve malheureusement que cette barrière n’arrête strictement rien.

Vous pouvez ignorer la vérité mais la vérité ne vous ignorera pas.

About Author