[Column] I know what to do

The Japanese family told me that there were a lot of people and organizations to offer help, but they all tried to take (sometimes unfair sum of) money or lead the family to the unrelated political / social activities.

 

It may be an “efficient” way to make money. but when you look at the entire society, it would just make the world poorer.

 

I’m building the trust, not wealth.

 

I know someone else helping people move to the western part of Japan. The person is attacked, which is in the utterly unfair means.

I don’t know who are the attackers. Maybe it’s some people who get the loss by letting the cattle go.

The person seems to be doing it for free too though I don’t really know about the details.

 

So far, the Japanese family does love Romania more than I thought. Indeed I’m also helped by a lot of local people.

Culture and the customs are different from Japan, but it doesn’t mean it’s worse than Japan. Romanian people are more generous and less double-faced. This is the advantage.

The only problem is the language. but even this would be the chance.

Most of Romanian speak good English and German. Also, if you speak Romanian, you can understand Italian, Spanish, and sometimes French. The good starting point of Europe.

 

We haven’t even encountered the racism. They even love Japanese.

 

My biggest goal is to let them back to Japan without being involved in any accident or trouble. So far, it’s perfect.

 

Yesterday we stayed at the same apartment. When I was going out to pick something to eat, I was stopped and invited to the dinner. Their room was totally different from my work-oriented world like surface of the moon.

Me and they are slightly different for some reason. I seem to be more specialized in this life style. I don’t know if I obtained this trait after I left Japan.

Anyway, I am able to take it. Also, I know where to go. I know what to do. Everything is written in my mind. As long as I can move, I will realize them one after one.

 

 

Couldn’t make time to get the Donation button back on by 10/14/2013. It should be reposted tomorrow. Thank you for reading this.

_____

Français :

[Édito] Je sais quoi faire

 

La famille japonaise m’a dit qu’il y avait eu un paquet de gens et d’organisations pour leur offrir de l’aide mais qu’ils ont tous tenté de leur prendre de l’argent (parfois des sommes exagérées) ou de les amener à des activités, politiques ou sociales, sans aucun rapport.

Ça peut être un moyen “efficace” pour faire du fric mais sur toute la société ça ne fait que rendre les gens plus pauvres.

Je construit la confiance, pas la fortune.

Je connais quelqu’un d’autre qui aide les gens à s’en aller vers l’ouest japonais. Il est attaqué, ce qui est le plus parfaitement déloyal.
Je ne sais pas qui sont les agresseurs. Sans doute des gens qui ont à perdre à laisser partir le troupeau.
Cette personne  semble le faire gratuitement elle aussi bien que je n’en connaisse pas vraiment les détails.

Pour l’instant, la famille japonaise adore la Roumanie, plus que ce que je le pensais. En fait, je suis beaucoup aidé par des gens du pays.
La culture et les coutumes sont différentes du Japon mais ça ne signifie pas que c’est pire qu’au Japon. Les roumains sont plus généreux et moins hypocrites. C’est un gros avantage.
Le seul problème est la langue mais même ça, ça devrait être une chance.
La plupart des roumains parlent bien l’anglais et l’allemand. De plus, si on parle roumain, on peut comprendre l’italien, l’espagnol et parfois le français. C’est un bon point de départ pour l’Europe.

On n’a même pas rencontré de racisme. Ils adorent les japonais.

Mon plus gros objectif est de les laisser repartir au Japon sans qu’ils n’aient été impliqués dans quelque problème ou accident que ce soit. Pour l’instant, ça baigne.

Hier, on a partagé le même appartement. Au moment où j’allais sortir pour aller me chercher à manger, j’ai été arrêté et invité à diner. Leur pièce était totalement différente de mon monde orienté-boulot, genre surface de la lune.
Nous sommes très différents, eux et moi. Je semble être plus spécialisé dans ce style de vie. Je ne sais pas si je l’ai appris après avoir quitté le Japon.
De toute façon, je peux m’y faire. En outre, je sais où aller. Je sais quoi faire. Tout est inscrit dans ma tête. Je réaliserai tout ça un par un, tant que je pourrai bouger.

 

Pas trouvé le temps de remettre les fonctions pour les dons au 14 octobre 2013. Ça devrait revenir demain. Merci de m’avoir lu.

Categories: Column

About Author