[Column] 2 more years

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site.
For most of the readers, probably the second biggest interest is if I am ok.

 

The conclusion is that I’m ok.

 

Some people think I must be missing my home, feeling lonely, depressed etc..

 

Indeed, you would know if you do it too.

Soon as you get on board, you’d find your biggest concern turning to be more “primitive” – Food, roof, not injured etc..

 

When I departed from Tokyo, the first thing I was concerned about was food (and not contaminated).

 

Before that time, my interest was how to look cool, how to keep human relationship good, how to keep motivated etc..

Now they all look luxury for me. These are on the assumption that you have sufficient amount of food and money.

My neighbors sometimes have a party. I see them trying to be cool and popular.

but if it was me, I would save the money instead of burning it instantly so I can survive one second longer.

 

In a way, it has been saving me from falling into the pieces.

When you have to pick up a piece of bread, nobody gets depressed.

 

but it’s more sharp and spiking concern. No even time to look back.

I might have fallen to the animal level.

 

If this is preferable, I’m ok. If not, I’m not.

I’ve been living for 2 years at least. 2 more years. 2 more years. As long as I keep myself alive, it’s ok.

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] 2 ans de plus
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site.

 

Le second plus grand intérêt pour les lecteurs est sans doute de savoir si je vais bien.

La conclusion en est que ça va.

Certains pensent que mon foyer doit me manquer, que je dois me sentir seul, déprimé, etc.

En vérité, vous le sauriez si vous le faisiez, vous.
Dès qu’on embarque, on découvre que le plus gros souci se révèle être de tourner plus “primitif” – à manger, un toit, pas de blessure, etc.

Quand je suis parti de Tokyo, la première chose qui m’a préoccupé a été la nourriture (et non contaminée).

Avant, mes intérêts étaient de savoir comment avoir l’air cool, comment avoir de bonnes relations, comment rester motivé, etc.
Tout ça, à présent, c’est du luxe pour moi. Ça n’existe que sur la base d’avoir assez de nourriture et d’argent.
Mes voisins font parfois la fête. Je les vois essayer d’être cool et populaires.
mais si c’était moi, j’économiserai cet argent plutôt, au lieu de le cramer instantanément, pour pouvoir survivre une seconde de plus.

Ça m’a empêché de partir en morceaux, d’une certaine façon.
Personne ne déprime de devoir chercher son pain.

mais c’est un souci plus épineux et tranchant. Même pas le temps de regarder derrière.
J’aurais pu régresser au stade animal.

Si c’est préférable, pour moi c’est bon. Sinon, non.

J’ai vécu au moins 2 ans, 2 ans de plus. Tant que je suis en vie c’est bon.

 

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column

About Author