[Column] The concrete fact – Human can’t decommission Fukushima plant by the current technology level

 

 

If the contaminated water from Fukushima was visible as oil spill in the Gulf of Mexico, the whole world would have been panicking 2 years ago.

 

In reality, nobody cares because you can’t see it.

 

I’m motivated to keep updating about Fukushima by the concrete fact,

 

Human can’t end Fukushima accident with the current technology level.

 

Everybody thinks someone would invent the technology someday somehow.

but there is no guarantee.

 

Japanese government said it would take 40 years.

It’s been only 2.5 years.

 

However Tepco’s already been seriously weakened. They can’t stop contaminated water leakage for the most basic errors.

 

From their announcement, they have no plan to build the new tanks from this October. Fukushima worker also states there is no “atmosphere” that Tepco is rushing to make new tanks.

They will run out of the storage this November ~ December.

 

It’s not only about the storage.

 

Radiation level is jumping up near the “coastal line” of the plant. Some members of the governmental task force point out the possibility that the contaminated groundwater in the deep layer is splashing up due to the impervious wall.

Also, it looks like Tepco is hiding something, the groundwater is severely contaminated “upstream” of the tanks.

 

Whether it can be done by Tepco or multinational forces, they must commit into the total investigation of the plant area to know what actually happened, how it is now.

but even that hasn’t been done.

 

Like spent fuel pool, Fukushima plant and American nuclear plants share the same system in common.

Tepco doesn’t want to disclose what they were doing in the plant. Also, America doesn’t want to disclose something that may happen to their own nuclear plants too.

This may be stopping them the first step -Total investigation.

 

We don’t have the technology to purify the water, identify the location of the molten fuel pieces, remove them, with all the workers alive.

 

We can’t even stand on the starting point without knowing the actual plant situation.

 

The countries to accept nuclear power, this is the result.

 

 

When they finally announce the truth, it’ll be already too late.

_____

Français :

[Édito] Les faits concrets : les humains ne peuvent pas démanteler Fukushima avec leur niveau technique actuel

 

Si les eaux extrêmement radioactives de Fukushima étaient aussi visibles qu’une marée noire dans le golfe du Mexique, le monde entier serait paniqué depuis 2 ans.

En réalité, tout le monde s’en fout parce que ça ne se voit pas.

Je veux continuer à actualiser Fukushima sur des faits concrets.

Les humains ne peuvent pas mettre un terme à l’accident de Fukushima avec leurs connaissances techniques actuelles.
Tout le monde pense que quelqu’un va un jour inventer une technique d’une façon ou d’une autre.
mais c’est sans garantie.

Le gouvernement japonais a dit qu’il faudrait 40 ans.
Ça ne fait que 2 ans et demi.
Or, Tepco est déjà gravement affaibli.
Ils ne peuvent stopper les fuites d’eaux extrêmement radioactives à cause d’erreurs on ne peut plus élémentaires.

Selon leur communiqué, ils n’ont pas prévu de construire de nouvelles citernes à partir de ce mois d’octobre. Le travailleur de Fukushima  affirme aussi qu’il n’a pas la “sensation” que Tepco se rue dans la construction de nouvelles citernes.
Ils vont tomber en panne courant novembre ~ décembre.

Il n’y a pas que le stockage.

La radioactivité explose le long de “la ligne de rivage” de la centrale. Certains membres de la force de travail du gouvernement mettent en avant la possibilité que les eaux souterraines contaminées des couches profondes remontent à cause du mur étanche.
En outre, on dirait que Tepco cache quelque chose : les eaux souterraines sont gravement contaminées “en amont” des citernes.

Que ce soit par Tepco ou de forces internationales, ils doivent s’engager dans l’examen complet du domaine de la centrale pour savoir ce qui s’est réellement passé et comment c’est à présent.
mais, même ça, ce n’est pas fait.

Comme les piscines à combustibles usagés, la centrale de Fukushima et les centrales nucléaires américaines ont en commun le même système.
Tepco ne veut pas divulguer ce qu’ils fabriquent dans la centrale et les américains ne veulent pas non plus qu’on sache ce qui peut se passer dans leurs centrales.
C’est sans doute ce qui les arrête dès le premier pas : un état des lieux complet.

On n’a pas de technique pour purifier l’eau, localiser les morceaux de combustible fondus, les retirer, tout ça en gardant en vie tous les travailleurs.

On ne peut même pas se préparer à commencer tout ça sans connaître l’état réel dans la centrale.

Des pays acceptent l’électricité nucléaire, et voilà le résultat.

 

Quand ils disent enfin la vérité, il est déjà bien trop tard.

About Author