[Column] Every time it rains, Fukushima plant is pushed to the edge

 

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site.

 

Japan is the country of rain and it’s quietly pushing Fukushima plant to the edge.

After this September, Typhoons keep coming.

 

Every time they have the heavy rain, the contaminated water overflows.

 

They have huge amount of contaminated water tanks, which almost look like a forest.

but they leak. so they surround the tanks by 30cm tall walls.

 

The rain is stocked inside of the walls, and it’s mixed with the leaked contaminated water or the ground contamination.

 

This is what overflows.

 

Tepco tries to pump it up but it can be decreased only by a few cm per day.

Also, their back-up tank is almost full already. Now they transfer the pumped water to an underground reservoir but it’s known to be leaking like a sieve.

 

The overflowed water goes to the Pacific straight away.

 

so every time it rains, the contaminated water flows to the Pacific.

They have no clue.

 

It’s not only sea contamination.

 

According to Tepco, every time it rains heavily, 1,400 tonnes of contaminated water is added to be stocked.

They are running out of the water storage but they need more capacity.

 

At this moment Meteorological Agency forecasts two more typhoons are coming to Japan from this weekend.

 

Until this August, Tepco was saying it rains so heavily only once in ten years that the water overflows from the wall.

This is the nuclear industry that we were believing in.

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.

I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.

In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Chaque fois qu’il pleut la centrale de Fukushima est poussée à ses limites

Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site.

 

Le Japon est le pays de la pluie et ça pousse doucement la centrale de Fukushima à ses limites.

Les typhons continuent après ce mois de septembre.

A chaque grosse pluie les eaux extrêmement radioactives débordent.

Ils ont des quantités énormes de citernes d’eaux extrêmement radioactives, ça ressemble à une forêt. mais ça fuit. alors ils entourent les citernes de murets de 30 cm de haut.
La pluie est retenue à l’intérieur de ces murets et elle se mélange avec les eaux extrêmement radioactives des fuites ou de la contamination du sol.

C’est ça qui déborde.

Tepco essaye de les pomper mais ça ne descend que de quelques cm par jour seulement.
EN outre, leurs citernes de réserve sont déjà pratiquement pleines. A présent, ils transvasent les eaux pompées dans un réservoir enfoui mais on sait qu’il fuit comme une passoire.

Les eaux qui ont débordé filent directement dans l’océan Pacifique.

donc, chaque fois qu’il pleut, des eaux extrêmement radioactives partent dans le Pacifique.
Ils n’ont aucune piste.

Il n’y a pas que la contamination de la mer.

Selon Tepco, chaque fois qu’il pleut fortement, 1 400 tonnes d’eaux extrêmement radioactives s’ajoutent à celles stockées.
Ils sont à court d’espace de stockage des eaux et ont besoin de plus de capacité.

En ce moment la Meteorological Agency prévoit que deux nouveaux typhons se dirigent sur le Japon pour ce week-end.

Jusqu’en août dernier, Tepco disait que des pluies assez violentes pour faire déborder l’eau par dessus les murets n’arrivent qu’une fois tous les 10 ans.
C’est de cette industrie nucléaire en laquelle on croyait.

 

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi.

Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés.

Ce site est pratiquement la seule source au monde sur  Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

 

About Author