[Analysis] Spring wind may increase your internal exposure in Tokyo

Seasonal wind

Every Spring, strong wind blows in Japan. Tokyo is not an exception.
Between Winter and Spring, rain falls less than other seasons and the air is dry.
The winds therefore roll up the dust on the ground.
It makes your hay fever worse than before.

On 3/10/2013, Tokyo was in the dust and winds. Japanese meteorological bureau reported it was a “fog”, the range of visibility was less than 10m. They announced it was because of the dust rolled up by the strong wind, not the yellow sand from China.

[Analysis] Spring wind increases your internal exposure in Tokyo

URL

 

5 [Analysis] Spring wind may increase your internal exposure in Tokyo

URL

 

What’s in the dust ?

 

I worked in the construction areas sometimes. I remember in this season every time I blew my nose, the tissue paper became gray. Of course I was wearing the mask for professional usage. That means I still breathed so much dusts in by staying outside for a certain time.

In February of 2012, the black powder ish material was found in Fukushima. It was called “Black substance”.
It’s actually thought to be a colony of bacteria, fungi and mold. The main one is known to be cyanobacteria.

It has been everywhere since before 311, but after 311, it appears more often than before, and it concentrates <extremely> high level of radioactive material. From the sample taken in the winter of 2011 ~ 2012, 43 million Bq/Kg of Cs-134/137 is measured. They haven’t analyzed for Uranium or Strontium yet. [URL 1] One of the researchers got his hand beta burn because he touched it without a glove mistakenly.

Radiation watchers are following the black substance but it’s hardly picked up by nuclear experts from both of the sides nor main stream media.

(According to the study about Chernobyl, the similar creature is growing in the reactor building of Chernobyl and they are extremely efficient to produce energy by uniquely being melanized.  [cf, [Black substance] Nuclear expert, “Melanized fungal cells manifested increased growth with radiation exposure” [URL 2]])

Since last early summer, the black substance has been observed in Tokyo as well.
(cf, 240,000 Bq/Kg at 5km from Imperial Palace [URL 3])
(cf, Black substance found at Harajuku station in Tokyo, “21,346 Bq/Kg” [URL 4])

They look like nothing but dark sand. In the picture below, a baby carriage is passing by but this is very dangerous.

2 [Analysis] Spring wind increases your internal exposure in Tokyo

The citizens’ organization only told us not to touch it and just remove it like “decontamination” when they found this.

However, these are small particles of significantly concentrated radioactive material.
It is not so difficult to imagine it was also rolled up by the seasonal wind. It doesn’t only get into the windows or on the clothes hung outside. It is very likely to get into your ears, eyes and also lungs by breathed in.
When you breathe it in, it causes more serious internal exposure than you eat it because it can’t be washed out like the particles in digestive organs.

It caused beta burn on his hand. The same thing may happen in the lungs.

 

 

_____

Français :

[Analyse] Dans Tokyo, les vents printaniers peuvent aggraver votre exposition interne

 

Vents saisonniers

Tous les printemps, de très forts vents soufflent sur tout le Japon. Tokyo n’est pas épargné.
Il pleut moins que pendant les autres saisons et l’air est sec entre l’hiver et le printemps.
Donc, les vents balayent les poussières du sol.
Cela fait empirer votre rhume des foins.

Le 10 mars 2013, Tokyo a été recouverte de poussières et de vents. Le bureau météorologique japonais a rapporté qu’il s’agissait d’un “fog”, on y voyait pas à 10 m. Ils ont déclaré que c’était à cause de la poussière poussée par les vents très forts, pas de sables jaunes venus de Chine.

[Analysis] Spring wind increases your internal exposure in Tokyo

URL

 

5 [Analysis] Spring wind may increase your internal exposure in Tokyo

URL

 

Qu’y a-t-il dans la poussière ?

J’ai parfois travaillé sur des chantiers . Je me souviens que chaque fois que je me mouchais le mouchoir en était gris. Bien sur, je portais le masque à usage professionnel. Ça signifie que je respirais quand même énormément de poussières en restant dehors longtemps.

En février 2012, la matière noire pulvérulente a été trouvée dans Fukushima. On l’a appelée la “substance noire”.
C’est en fait considéré être des colonies de bactéries, champignons et moisissures. La principale connue est une cyanobactérie.
On en a trouvé partout depuis le 11-3 mais après le 11-3 on en a vu plus souvent qu’avant et elles concentrent la matière radioactive en des niveaux <extrêmement> élevés. Dans un échantillon pris pendant l’hiver 2011 ~ 2012, 43 millions Bq/kg de Cs 134/137 y ont été relevés. Ça n’a pas encore été analysé pour y rechercher l’uranium ou le strontium. [cf. 43 millions Bq/kg de césium dans de la substance noire à Fukushima] Un des chercheurs a eu ses mains brûlées par les rayons bêta parce qu’il en a touché sans gants, par erreur.

Les surveillants de la radioactivité suivent la substance noire mais elle est rarement considérée par les experts nucléaires des deux côtés, ni par la grande presse.
(Selon une étude de Tchernobyl, une créature similaire se développe dans le bâtiment du réacteur de Tchernobyl et elle est extremement efficace à produre de l’energie uniquement à partir de sa melanine. (cf. [Substance noire] Un expert nucléaire : “Des cellules mélanisées de champignons ont manifesté une croissance accélérée sous exposition à la radioactivité”)

Depuis le tout début de l’été dernier, la substance noire a été observée dans Tokyo également.
(cf. 240 000 Bq/kg à 5 km du Palais Impérial)
(cf. De la substance noire à la gare de Harajuku dans Tokyo : 21 346 Bq/kg”)
Ça ne ressemble à rien d’autre qu’un peu de sable noir. Dans la photo ci-dessous, une poussette passe juste à côté alors que c’est extrêmement dangereux.

2 [Analysis] Spring wind increases your internal exposure in Tokyo

Seules les associations de citoyens nous préviennent de ne pas la toucher et l’enlèvent comme la “décontamination” quand ils en rencontrent.
Cependant, ce sont de très petites particules de matières radioactives énormément concentrées.
Il n’est pas très difficile d’imaginer que c’est également balayé par les vents de cette saison. Elle ne se colle pas seulement sur les fenêtres et les habits séchant dehors. Elle doit certainement rentrer dans vos yeux, vos oreilles, et vos poumons quand vous respirez.
Quand vous en respirez, ça provoque une irradiation interne encore plus grave que si vous en mangez parce que ça ne peut pas être évacué comme le sont les particules dans les organes digestifs.
Ça a provoqué une brûle de sa main aux bêta. La même chose peut arriver dans les poumons.

Categories: Uncategorized

About Author