Health problems of doctors in Fukushima jumped up from 5.6% to 20% after 311

According to Japan Medical Association Research Institute, 19.4 % of Fukushima doctors answered “Their health condition is not good” for the questionnaire. The ratio used to be 5.6% before 311.
62.9 % of them answered they feel stressed too, which is higher than other disaster areas, 51.6% of Miyagi and 39.2% of Iwate.
The research was conducted from late August to mid September of 2012.

The institute comments it might be because of the shortage of doctors and the stress from Fukushima accident.
Fukushima Diary thinks this comment does not make sense. They should research why Fukushima prefecture is in short of doctors, why they left Fukushima. Also, they need to look into why the doctors are stressed because of Fukushima accident.

14.1% of Miyagi doctors and 12.8% of Iwate doctors answered they don’t feel well either, which is lower rate than Fukushima.

 

http://www.jmari.med.or.jp/research/summ_wr.php?no=499

 

 

_____

Français :

Les problèmes de santé des médecins de Fukushima sont passés de 5,6 à 20 % après le 11-3

 

Selon le Japan Medical Association Research Institute, 19,4 % des médecins de Fukushima répondu que leur “état de santé n’est pas bon” dans un questionnaire. Cette proportion était habituellement de 5,6 % avant le 11-3.
62,9 % d’entre eux ont répondu qu’ils se sentaient stressés aussi, ce qui est supérieur aux autres régions touchées par la catastrophe, 51,6 % dans Miyagi et 39,2 % dans Iwate.
L’étude a été menée de fin août à mi-septembre 2012.

L’institut attribue le fait à la pénurie en médecins et au stress induit par l’accident de Fukushima.
Le Fukushima Diary pense que cet avis ne tient pas la route. Ils devraient chercher pourquoi la préfecture de Fukushima a une pénurie en médecins, pourquoi ils ont quitté Fukushima. Ils devraient également chercher à déterminer pourquoi les médecins sont stressés par l’accident de Fukushima.

14,1 % des médecins du Miyagi et 12,8 % de ceux d’Iwate ont répondu qu’ils ne se sentaient pas bien non plus, ce qui est une proportion inférieure à celle de Fukushima.

Source : http://www.jmari.med.or.jp/research/summ_wr.php?no=499

Categories: Uncategorized

About Author