[Column] Don’t stop sowing seeds

Though I’m not a “google rank mania” of website, I quit checking the traffic last November.
It was declining since last September and I thought people who really care about Fukushima would stay with me to fight. Since then, I’ve been concentrating on how not to let Fukushima forgotten by the world.

About one month ago, the traffic picked up, and it became almost explosive. It’s been stably high until now. I have no idea why.
I founded the company and obtained visa. Everything is new to me, and also, my case is pretty new to Romania as well. Everything is full of problems.
Even about the finance, I was having a lot of problems last week and it was difficult to keep myself concentrating. However, somewhat it’s working. I seem to have gotten through.
As I’m walking (or maybe crawling) where there is no path, I got to learn you should never give up.
There is always a hole to get through. Not to mention, the smaller you are, the easier to get through.
You may be worried, frightened, and desperate. but fortunately, tomorrow is never what you imagine.

One month from now, probably everybody would be talking about the election in Japan. International news about Japan would be all about the election as well. However, there is almost least we can do to the election result anymore.
The election process has actually been on-going for months, years and decades. It is too late for us to try to change anything, at least in Japan.
Most probably LDP would win. Nuclear plants will be restarted, people’s rights are dangerously restricted, which would push us activists to the corner. This is one of the reasons why I got out of Japan 2 years ago.
The future is already decided.

However, we should never give up. Even if we can’t change the country, we can change ourselves. I can change myself. You can change your tomorrow. You are the one to choose where to live, how to die. We should never be desperate.
Please don’t stop sowing seeds. You are the god of yourself. Nobody would save you but yourself but you can do it.

 

 

Thank you for your support.
Now your donation will be spent on the next research for the possibile Japanese village in Romania. (560€)
At this moment, 468 € to go.

_____

Français :

[Édito] N’arrêtez pas de semer vos graines

 

Même si je ne fais pas de “fixation sur le classement de google” des sites web, je viens de contrôler la fréquentation de novembre dernier.
Ça descendait depuis septembre dernier et je pensais que les gens qui se soucient vraiment de Fukushima resteraient pour se battre avec moi. Depuis, je me suis concentré sur comment ne pas laisser Fukushima se faire oublier du monde.
Il y a environ un mois, le trafic est remonté et il a pris une allure presque explosive. C’est resté stable jusqu’à maintenant. Je ne sais pas pourquoi.

J’ai fondé la société et j’ai obtenu mon visa. Tout est nouveau pour moi et mon cas est plutôt nouveau pour la Roumanie aussi. Tout est plein de problèmes.
Même sur les finances, j’avais beaucoup de problèmes la semaine dernière et il m’était difficile de me concentrer. Enfin, ça a l’air de marcher. J’ai l’impression d’en être sorti.

Pendant que je marche (ou peut-être nage) là où il n’y a pas de chemin, j’ai appris qu’on ne devrait jamais abandonner.
Il y a toujours un trou par où passer. Inutile de dire que plus on est petit, plus il est facile de passer.
On peut être inquiet, effrayé et désespéré mais, par chance, demain n’est jamais comme on l’imagine.

D’ici un mois tout le monde sera sans doute en train de parler des élections au Japon. Les nouvelles internationales sur le Japon seront aussi sur les élections. Il n’y a cependant pratiquement plus rien que nous puissions faire pour influer sur leur résultat.
Le processus électoral est en marche en fait depuis des mois, des années et des décennies. Pour nous, il est trop tard pour tenter d’y changer quelque chose, au Japon au moins.
En toute logique, le LDP va gagner. Les centrales nucléaires vont être redémarrées, les droits des gens dangereusement restreints, ce qui va nous pousser, nous les militants, dans un coin. C’est une des raisons qui m’avait fait partir du Japon il y a 2 ans.
Le futur est déjà figé.

Nous ne devrions cependant jamais abandonner. Même si on ne peut pas changer le pays, on peut se changer soi-même. Je peux me changer moi-même.  Vous pouvez changer votre demain. Vous êtes celui qui choisit où vivre, comment mourir. Personne ne vous sauvera à part vous mais vous pouvez le faire.

Merci pour votre soutien.
A présent vos dons seront consacrés à la recherche suivante : la faisabilité d’un village japonais en Roumanie. (560 €)
Pour l’instant, il manque 471 €.

Categories: Column

About Author