[Column] What makes me the happiest

I must apologize to readers for one thing.
Probably some of the readers are complaining why their comments are not shown in public.

Currently there are over 240 pending comments on Fukushima Diary, and I have zero time to check them.

The comments of someone who hasn’t posted anything, and the comments to contain links are sent to the pending list to wait for approval.

I must read all of them and sometimes have to review past comments of the person to check if it’s not troll. If I accept a comment of troll, the troll would get in and can do whatever it wants to do.

I want to make emphasize this is not censorship. This is just because I don’t have 2 bodies.

Thankfully most of the readers show appreciation, compassion, and encouragement for my dedication. What makes me the most content is when people really read into my articles, fully understand and think with me.

Along with research, I spend so much time and glycogen on trying to make every article as easy as possible to understand. Cutting off irrelevant info, but never miss important facts etc..
When I started writing about those things, almost everyone ignored. Happily most of the readers understand the technical issues of plant recently.
I’m not a victim. I’m not a refugee. I’m a researcher to avenge myself on Tepco, media and relevant authorities.
Researcher should be evaluated by his own research.

 

 

Thank you for reading Fukushima Diary. Your support is the energy of my restless work.

_____

Français :

[Édito] Ce qui me rend le plus heureux
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Je dois présenter mes excuses aux lecteurs pour une chose.
Certains se plaignent certainement que leurs commentaires ne sont pas publiés.

Il y a actuellement plus de 240 commentaires en attente sur le Fukushima Diary et j’ai zéro minute pour les vérifier.

Les commentaires de ceux qui n’ont encore jamais rien écrit et ceux qui contiennent des liens sont mis en file d’attente pour approbation.

Je dois tous les lire et j’ai parfois à relire des précédents pour m’assurer que ce ne sont pas ceux d’un troll. Au premier commentaire de troll que j’accepte il va pouvoir revenir et faire tout ce qui lui plait.

J’insiste bien sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une censure, c’est seulement parce que je n’ai pas le don d’ubiquité.

Par chance, la plupart des lecteurs expriment de la satisfaction, de la compassion et des encouragements  à mes publications. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est lorsque les gens lisent vraiment le contenu de mes articles, les comprennent complètement et réfléchissent avec moi.

En plus de mes recherches, je passe beaucoup de temps et de glycogène à essayer de rendre chaque article aussi facile à comprendre que possible, coupant les infos hors sujet mais sans jamais rater un fait important, etc..
Quand j’ai commencé à écrire sur ces choses, pratiquement tout le monde n’en savait rien. Heureusement, la plupart des lecteurs comprennent depuis peu les questions techniques sur la centrale.
Je ne suis pas une victime. Je ne suis pas un réfugié. Je suis un chercheur voulant se venger de Tepco, des médias et des autorités responsables.
Un chercheur devrait être jugé sur ses propres résultats.

Merci de lire le Fukushima Diary. Votre soutien est l’énergie de mon travail opiniâtre.

Categories: Column

About Author