[Column] “No fuel” vs “Is fuel” in reactor4 pool

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

The discussion about reactor4 pool is all around on the internet.

Some people say there are no fuels in reactor4 pool anymore, some say there are.

 

I personally don’t know which one is true.

 

First of all, I would like to clarify that there was no fuel in reactor4 itself. Reactor4 and reactor4 pool are different. I’m a little afraid this may be where this entire argument started.

 

Anyway, “No fuel” side says there mustn’t be the fuel because it steamed a lot in 311.

Actually the NRC document says there was no water in the pool.

However actually the pool can’t indicate the water level when it goes lower than a certain level according to a NRC document that anonymous leaked in the summer of 2012. Nobody therefore can prove there was no water in the pool. It’s only the visual inspection.

 

American nuclear plants also use the same structure of the spent fuel pool as reactor4. For this reason, NRC might be pressuring Tepco and Japanese government to conceal the things about reactor4 pool possibly.

 

From the report of the governmental accident investigation committee, which my old teacher is also a member of, at least 2 fires were observed in the different places of reactor4 building. It is not clear who and how put it out.

Sure just “fire” cannot ruin the nuclear plant building that much.

The explosion of reactor4 is reported to be the “hydrogen explosion” by Tepco, but the committee finds it still questionable.

However, 5 different seismic monitors recorded an explosive shock 2 mins before the “explosion” itself. (cf, [Reactor4] Explosive shock was detected before the explosion [URL])

 

Everything is messed up.

 

The basis to think there are still fuel is the fact that Tepco removed 2 assemblies of the new fuel last year. It’s a little questionable if they can manipulate thousands of the workers for over one year.

 

As a matter of fact, it may be worse if there are still fuel.

Tepco has made no prevention in case the fuel reaches critical state. This is what scares me the most. They only say it can’t go critical state because they pick up one assembly each time. They state even if it goes, it won’t affect the outside of the plant area.

 

Because it is not supposed to have an accident, they don’t take any prevention. This is the tradition of nuclear industry and this is how 311 happened.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Piscine du réacteur 4 : “pas de combustible” vs “avec combustible”
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Un débat sur la piscine du réacteur 4 court partout sur internet.
Certains disent qu’il n’y a plus de combustible dans la piscine du réacteur 4, d’autres disent qu’il en reste.

Personnellement, je ne sais pas qui a raison.

D’abord, je voudrais clarifier le fait qu’il n’y avait pas de combustible dans le réacteur lui-même. Le réacteur 4 et la piscine du réacteur 4 sont deux choses différentes. Je crains que ceci soit à l’origine de toutes ces discussions.

De toute façon, les “pas de combustible” disent qu’il ne peut pas y en avoir parce que ça a fait beaucoup de vapeur en mars 2011.
De fait, le document de la NRC (=Commission de Régulation du Nucléaire) dit qu’il n’y avait plus d’eau dans la piscine.
Néanmoins, selon un autre document de la NRC, que les anonymous avaient fait fuir à l’été 2012, la piscine n’indique plus le niveau de son eau quand il passe en-dessous d’un certain niveau, en fait. Donc personne ne peut prouver s’il y avait ou non de l’eau dans la piscine. On ne peut le savoir que par inspection visuelle.

Les centrales nucléaires américaines ont les mêmes piscines à combustibles usagés que le réacteur 4. C’est pourquoi il est possible que la NRC ait fait pression sur Tepco et le gouvernement japonais pour annuler tout ce qui concerne la piscine du réacteur 4.

Selon le rapport de la commission d’enquête du gouvernement sur l’accident, dont mon ancien professeur a fait partie, au moins 2 incendies ont été observés en différents endroits du bâtiment du réacteur 4. Il n’est pas clairement établi qui l’a publié et comment.
Il est certain qu’un simple “incendie” ne peut pas transformer à ce point-là le bâtiment de la centrale nucléaire en tas de ruines.
L’explosion du réacteur 4 avait été décrite par Tepco comme étant une “explosion d’hydrogène” mais les découvertes de la commission d’enquête montrent qu’on peut en douter.
De plus, 5 sismographes différents ont enregistré le choc d’une explosion 2 mns avant “l’explosion” elle-même. (cf. [Réacteur4] Le choc de l’explosion a été enregistré avant l’explosion)

Tout est mélangé.

La base pour penser qu’il reste des combustibles dans la piscine est le fait que Tepco en a retiré 2 assemblages neufs l’an dernier. On peut s’interroger sur leur capacité à pouvoir utiliser des centaines de travailleurs pendant plus d’une année.

De fait, s’il reste des combustibles c’est pire.
Tepco n’a pris aucune mesure de précaution au cas où le combustible atteindrait l’état critique. C’est ce qui m’effraye le plus. Ils ont seulement dit que ça ne peut pas atteindre l’état critique parce qu’ils ne prennent qu’un seul assemblage à la fois. Ils affirment que même si ça arrivait, ça ne s’étendrait pas au-delà du périmètre de la centrale.

Ils n’ont pris aucune mesure de prévention parce qu’ils supposent qu’il n’y aura pas d’accident. C’est une tradition dans l’industrie nucléaire et c’est comme ça que le 11-3 est arrivé.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps. En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous. Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Uncategorized

About Author