Cesium adsorption apparatus suspended for trouble / 7 days of margin to receive the accumulated water

On 7/30/2013, Tepco announced the Second Cesium Adsorption Apparatus (SARRY) was suspended for a trouble.

They state they still have 7 days margin to received the contaminated accumulated water.

Their press release is below,

At around 9:53 AM today (July 30), an alarm went off indicating the suspension of a booster pump and the detection of leakage, and the second cesium adsorption apparatus (SARRY) was suspended.

No leakage was found as a result of site investigation by a TEPCO employee.

Water treatment and reactor water injection were not affected due to the incident.

We will investigate the details.

 

This is a follow-up report on the statuses of an alarm went off indicating the suspension of a booster pump and the detection of leakage, and the second cesium adsorption apparatus (SARRY) was suspended.

The suspended booster pump was in B system, and an alarm indicating an abnormality of the cesium adsorption tower was found to be set off as a result of an inspection of an alarm panel at the site.

The detailed site investigation which is to identify the cause and start-up preparation of the pending booster pump (A) will be started from this morning (July 31).

Although treatment of the second cesium adsorption apparatus (SARRY) was suspended, there is approx. 7 days of margin to receive the accumulated water to the Central Radioactive Waste Treatment Facility (the High Temperature Incinerator Building and the Process Main Building). In addition, approx. 12 days worth water for injection to the reactor is secured at the condense storage tank and the desalination system.

 

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1229356_5130.html

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1229358_5130.html

 

 

Truth is not truth because everyone believes in it. It’s the truth because it’s consistent and can’t be rebutted.

_____

Français :

Le second appareillage d’absorption du césium arrêté sur panne : 7 jours de marge pour le stockage des eaux qui s’accumulent

 

Le 30 juillet 2013, Tepco annonce que le second appareillage d’absorption du césium (Second Cesium Adsorption Apparatus = SARRY) est arrêté sur panne.

Ils affirment qu’ils leur reste encore 7 jours de marge pour stocker les eaux radioactives qui s’accumulent.
Leur communiqué est le suivant :

Aujourd’hui (30 juillet) vers 09:53, une alarme s’est déclenchée indiquant la suspension d’une pompe d’accélération et une fuite, le second appareillage d’absorption du césium (SARRY) a été arrêté.
L’inspection sur site d’un employé de TEPCO n’a révélé aucune fuite.
Le traitement des eaux et l’injection d’eau dans les réacteurs n’ont pas été affectés par cet incident.
Nous cherchons les détails.

Ceci est un rapport de suivi sur l’état de l’alarme déclenchée la suspension d’une pompe d’accélération et une fuite, le second appareillage d’absorption du césium (SARRY) ayant été arrêté.
La pompe d’accélération coupée est dans le système B et on a trouvé une alarme indiquant une anomalie dans la tour d’absorption du césium en inspectant un tableau de bord sur le site.
L’inspection minutieuse du site pour identifier la cause et initier la préparation au démarrage de la pompe d’accélération en attente (A) débutera ce matin (31 juillet).
Il reste environ 7 jours de marge pour recevoir les eaux accumulées de la Central Radioactive Waste Treatment Facility (dans le bâtiment de l’incinérateur à haute température et dans le bâtiment principal des opérations) malgré l’arrêt des traitements du second appareillage d’absorption du césium (SARRY). De plus, on a environ 12 jours de réserve d’eau pour les injections dans le réacteur, stockée dans la citerne de stockage de condensation et dans le système de désalinisation.

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1229356_5130.html
http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/2013/1229358_5130.html

Ce n’est pas la vérité parce que tout le monde y croit. C’est la vérité parce que c’est cohérent et irréfutable.

About Author