[Column] Hope to be more real-time and grass-rooted

Everyone dies for 100% but it doesn’t mean you can let someone die, you can let yourself die.
Sometimes despair gets the strongest gravity. It looks easier to think there is no light in the future.
In that meaning, despair may be an indulgence.

What should we do in those times ? Should we regret our past decisions ? resent the fate ? hide in the dark hoping the end comes soon ?

I think despair comes from ignorance. It is not despair, maybe it’s the desire for the truth.
To grab the truth, we must open our eyes and step forward.
This is why I’m a fanatic about the truth.

I know I am evil for some people. Some people are damaged and lose because of my activity.
However, the life to cause anyone no trouble and the life to have someone’s appreciation are essentially different.
I believe I’m doing something right. I don’t look around. I just hope to keep myself moving on tomorrow too.

The end of June 2013. I’m still alive and scratching the earth to move forward.
I came back to Bucharest the day before yesterday. 13 hours on the night train. In the cold compartment because I had no electricity, I was studying Romanian all the way.
This time I came back to hunt the headquarters of Fukushima Diary corporation after this winter.
I’m also thinking of renting it and the current apartment in Bucharest for Japanese people coming to Bucharest. I live in Arad so I don’t need it. I cannot cancel my apartment in Bucharest yet because I’d have to transfer my residency from Bucharest to Arad then and I don’t know many lawyers.

Whatever I do, I seem to bump a problem. I’m believing it will be alright next year. I should be smarter then.

Among the daily posts, I try to post technical matters in the plant and also more emotional / social topics from Twitter as [Express]. Both of them are hardly covered by the main stream media.
Just like radioactive material and the reactor temperature shift, people’s emotion and social state keep on changing at a real time but they have much less chances to be reported because it’s not the fact in their old style definition. I wanted to give it a chance to be known by the world. When the technical matters and emotional / social topics get to link to each other, my attempt turn out to be successful.
The fastest and the most reliable source after 311 were Twitter/SNS. That’s where Fukushima Diary came from.
I’m planning to start a new series of the posts as “Fukushima Diary Light” for the quicker and grass-rooted updates. Not to mention, only solid sources will be featured.

 

 

“I’ll be the one to protect you from a will to survive and a voice of reason”

Counting Bodies Like Sheep To The Rhythm Of The War Drums, APC

_____

Français :

[Édito] En espérant être plus temps-réel et près du terrain

 

On meurt tous à 100% mais ça ne veut pas dire qu’on doit laisser quelqu’un mourir, qu’on doit se laisser mourir.
Le désespoir est parfois plus fort que la gravitation. Il semble plus facile de penser qu’il n’y aura aucune lumière dans le futur.
En ce sens, le désespoir peut être une indulgence.

Que devrions-nous faire en de telles circonstances ? Devons-nous regretter nos décisions antérieures ? En vouloir au destin ? Se cacher dans le noir en espérant qu’on en finisse vite ?

Je crois que le désespoir vient de l’ignorance. Ce n’est pas du désespoir, c’est sans doute un désir de vérité.
Pour atteindre la vérité, nous devons ouvrir les yeux et avancer.
C’est pour ça que je suis un fanatique de la vérité.

Je sais que je suis un mauvais pour certains. Certains sont atteints et abandonnent à cause de ce que je fais.
Cependant, une vie qui ne dérange personne et une vie qui suscite des appréciations sont fondamentalement différentes.
Je crois que je fais quelque chose de juste. Je ne regarde pas autour. J’espère seulement continuer aussi d’avancer vers demain.

La fin juin 2013. Je suis toujours vivant en grattant la terre pour avancer.
Je suis retourné à Bucarest avant-hier. 13 heures de train de nuit. Dans un compartiment gelé parce qu’il n’y avait pas d’électricité, j’ai étudié le roumain pendant tout le trajet.
Cette fois je suis revenu pour la chasse au siège social de l’entreprise Fukushima Diary pour après l’hiver.
Je pense aussi le louer avec l’appartement actuel dans Bucarest, pour les japonais venant à Bucarest. Je vis à Arad, donc je n’en ai pas besoin. Je ne peux pas encore abandonner mon appartement de Bucarest parce que je dois d’abord transférer mon lieu de résidence (officiel) à Arad, alors je ne sais combien d’avocats.

Quoi que je fasse, j’ai l’impression de me cogner contre un problème. Je commence à croire que ça ira mieux l’an prochain. Je serai alors plus déniaisé.

Concernant les publications quotidiennes, j’essaye de publier sur les histoires techniques dans la centrale et aussi sur des sujets plus émotionnels / sociaux depuis Twitter sous [Express]. Les deux sont largement ignorés par la grande presse.
Juste au moment où les matières radioactives et les températures des réacteurs augmentent, l’état émotionnel et social des gens change en temps réel mais ça a bien moins de chances d’être rapporté parce que ce n’est pas un fait selon leur vieux canons. Je voulais donner une chance à tout ça d’être connus du monde. Lorsque les histoires techniques et les sujets sociaux / émotionnels deviennent aussi liés, ma tentative semble se révéler réussie.
La source la plus rapide et la plus fiable après le 11-3 était Twitter/SNS. C’est de là qu’est venu le Fukushima Diary.
Je prévoie de commencer une nouvelle série de sujets sous “Fukushima Diary Light” pour les mises à jour plus rapides et plus concrètes . Il va sans dire que seules les sources solides seront exploitées.

 

“Je serai celui qui vous protègera contre toute volonté de survie et contre la voix de la raison.”

“Counting Bodies Like Sheep To The Rythm Of The War Drums” – A Perfect Circle

Categories: Column

About Author