[News.com.au] fisherman lures bluefin tuna, suspected of carrying radiation from Fukushima

<Quote> [News.com.au]

 

Victorian fisherman Paul Worsteling lures monster bluefin tuna, suspected of carrying radiation from Fukushima

YOU know you’ve landed the catch of the day when experts advise you to test your fish for radioactivity.

Mornington Peninsula fisherman Paul Worsteling lured a monster bluefin tuna 50km off the coast of Greymouth, New Zealand.

It took two hours and 58kg of tackle to land the 2.7m beast, estimated to weigh more than 275kg.

The fish, which looks like a prop from a B-grade horror flick, will be tested for radiation to find if fish schools affected by the Fukushima reactor meltdown in Japan have migrated around the world.

Worsteling, a host of Channel 10’s IFishTV, invited scientists from New Zealand Fisheries on a chartered vessel to explore this pocket of ocean, which yields 170,000 tonnes of blue grenadier each year.

It’s believed the fish would be worth about $713,000 in Japan.

The crew enjoyed a few slices of sashimi and anything the scientists didn’t use for research was delivered to a smoke house.

 

<End>

 

_____

Français :

[News.com.au] Des pêcheurs ayant pris un thon bluefin, le suspectent de transporter de la radioactivité de Fukushima

<Citation> [News.com.au]
Un pêcheur de Victoria, M. Paul Worsteling, ayant ramené un énorme thon bluefin, le suspecte de transporter la radioactivité de Fukushima.

Vous savez que vous avez décroché la timbale du jour lorsque des experts vous recommandent de contrôler la radioactivité de votre poisson.

Un pêcheur de la péninsule de Mornington, M. Paul Worsteling,  a attrapé un thon monstrueux à 50 km au large de Greymouth, en Nouvelle-Zélande.

Il lui a fallu deux heures et 58 kg de matériel pour ramener la bête de 2 m 70, d’un poids estimé à plus de 275 kg.

Le poisson, qui ressemble à un accessoire de film d’horreur de série B, va être contrôlé pour sa radioactivité afin de savoir si les bancs de poissons touchés par la fusion des réacteurs de Fukushima au Japon ont migré autour du monde.

Worsteling, un site de Channel 10’s IFishTV, avait invité des scientifiques des pêcheries de Nouvelle-Zélande sur un navire affrété pour explorer cette poche de l’océan, qui fournit 170.000 tonnes de grenadier bleu chaque année.

On pense que le poisson atteindrait les $713 000 au Japon.

L’équipage a apprécié quelques tranches de sashimi et tout ce que les scientifiques n’ont pas utilisé pour leurs recherches a été livré à une entreprise pour le fumer.
<Fin>

Categories: Sea contamination

About Author