4 prefectures ended up building final disposal sites of highly radioactive waste within their lands

Radiation continues to leak from the remnants of the Fukushima Daiichi nuclear power plant.
As the small country of Japan becomes full of radioactive waste, prefectural governments have to find locations to permanently dispose of it.

A Chiba-based incineration facility ended up incinerating radioactive waste in order to reduce its volume.

(cf. Incineration facility gets full of radioactive material, has to restart incineration)
Chiba and 3 other prefectures have decided to build permanent disposal sites.

Because of the Fukushima nuclear crisis, local governments are suffering from rapidly accumulating radioactive incineration ash and sewage sludge. When more than 8,000 Bq/kg of radiation is measured in waste, the Japanese government has to process it. As of 8/3/2012, the amount of processed radioactive waste has reached 42,575 tonnes in 9 prefectures.

The prefectural governments of Miyagi, Tochigi, Ibaraki, and Chiba are going to build permanent disposal sites on government-owned land in their respective prefectures to cope with the rapidly accumulating processed radioactive waste.
They have to choose candidate locations by the end of September. The Miyagi, Tochigi, and Ibaraki prefectural governments have already started holding briefings with staff from local city and town governments.

It’s been only one and a half years since 3/11; it’s unimaginable how many permanent disposal sites will be needed before the Fukushima nuclear crisis is finally resolved.

Source

______________

Français :

4 préfectures ont fini par accepter de faire sur leurs terres des décharges finales pour les déchets hautement radioactifs.

La radioactivité fuit toujours de la centrale de Fukushima.
Le petit pays qu’est le Japon est en train de se remplir de déchets nucléaires, ils commencent à trouver des endroits pour des décharges définitives.

Le centre d’incinération de Chiba a fini par incinérer les déchets radioactifs pour réduire les volumes. (cf. Les centres d’incinération, débordant de déchets nucléaires, doivent reprendre les incinérations)
3 autres préfectures et Chiba ont décidé de faire des décharges finales dans leurs propres préfectures.

A cause de Fukushima, les autorités locales subissent une augmentation rapide de déchets, cendres d’incinération et boues d’égouts radioactifs. Quand ils relèvent plus de 8 000 Bq/kg sur les déchets, le gouvernement japonais doit les traiter. Au 3 août 2012, on en a jusqu’à 42 575 tonnes réparties sur 9 préfectures.
Les autorités de Miyagi, Tochigi, Ibaraki et Chiba vont créer des sites de dépôts finaux sur des terres gouvernementales dans leurs propres préfectures, à cause de l’augmentation rapide des volumes.
Ils doivent avoir choisi les emplacements avant fin-septembre. Les préfectures de Miyagi, Tochigi et Ibaraki ont déjà commencé à tenir des réunions avec les équipes municipales des villes et des villages.

Nous sommes à seulement un an et demi du 11 mars. On ne peut imaginer combien de sites définitifs vont être nécessaires jusqu’à ce que Fukushima soit démantelée.
Source

Categories: Uncategorized

About Author