[Second discharge] Tepco discharged 641t of bypass contaminated groundwater again

Following up this article.. Tepco discharged 561t of bypass contaminated groundwater to the Pacific [URL]

 

Tepco discharged the bypass contaminated groundwater again on 5/27/2014. The volume was 641 tonnes.

Tepco states the radioactive density was lower than the safety limit, however they measured the excessive density of Tritium from one of the bypass wells.

The trick is that they mix it up with bypass water from other wells.

The issued Tritium density was 1,700,000 Bq/m3. The safety limit is 1,500,000 Bq/m3. When Tepco stopped pumping up from this well, 8 hours had already passed since they stopped discharging the water to the Pacific.

 

http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236708_5851.html

http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236713_5851.html

http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236733_5851.html

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

[Second déversement] Tepco déverse à nouveau en mer 641 T d’eaux souterraines radioactives de la dérivation

 

Article lié : Tepco a déversé dans le Pacifique 561 tonnes d’eaux radioactives souterraines de la dérivation

Le 27 mai 2014, Tepco a encore déversé en mer des eaux radioactives issues de la dérivation. Le volume en a été de 641 tonnes.
Tepco affirme que la radioactivité était inférieure à la limite de sécurité mais ils avaient relevé des concentrations excessives en tritium dans l’un des forages de la dérivation.
L’arnaque est qu’ils la mélangent avec les eaux des autres forages.
La concentration en Tritium en question était de 1 700 000 (1,7 millions de) Bq/m³. La limite de sécurité est fixée à 1 500 000 (un million et demi de) Bq/m³. Lorsque Tepco avait arrêté de pomper depuis ce forage, 8 heures s’étaient déjà écoulées depuis l’arrêt du déversement de ces eaux dans le Pacifique.

http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236708_5851.html
http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236713_5851.html
http://www.tepco.co.jp/cc/press/2014/1236733_5851.html

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

About Author