[Column] The purpose of 2 years journey

 

 

 

It’s been a long time since I’m called a scare monger.

Probably they are paid-trolls.

 

They say, Fukushima is not that serious, I’m interrupting the local restoration etc..

 

However unfortunately for them, they seem disposable.

 

Japanese governmental parties report Fukushima decommissioning is a “total war” as national project.

They say, they need to put all the resource, human, money, and technology into it.

 

Some people think Japanese government finally stepped forward.

 

but I have a different view over it.

 

“Total war”, it’s the most used term in Japan during WW2.

As everyone recognizes now, Japan is leaning on right side.

I’m afraid they may start putting Japanese people into Fukushima plant like Kamikaze, or liquidator in Chernobyl. They may start from poor people, students, and ordinary people.

Tepco has already decided to send the employees over 55 y.o to Fukushima.

 

For most of the people, I may have looked like I was wandering purposelessly for 2 years. but actually I was carefully building the nest by traveling around like a spider as I studied the historical cases during WW2.

Nothing I did was a waste.

 

When the government of Japan declares to send us to Fukushima, that’s when I start my personal war.

Fukushima nuclear plant was already there when I was born. I had no option not to buy power from Tepco. I was even told lie and exposed. I have no reason to give them my life. This is a country vs an individual.

 

I’m not meant to seek for asylum. This is what the spider’s nest is for.

so please don’t say Iori is seeking for asylum.

 

For some people, I may sound like I’m not loving the country. but for me, country is the food, music, sense of value, and what’s more, it’s the lives of the people. I love Japanese people. I want all of them to live and die with the dignity.

 

and this is why I was upset when called a “back-packer”.

 

All the focus of my 2 years journey was to prepare against the Japanese “liquidatorization”. I will devote myself into it harder in this coming year.

 

 

_____

Français :

[Édito] L’objectif de 2 ans de voyage

 

Ça fait un bail que je me fais régulièrement traiter d’alarmiste.
Ce sont sans doute des trolls payés.
Ils disent que Fukushima n’est pas aussi grave, que je bloque la remise en état locale, etc.
Néanmoins et malheureusement pour eux, ils ont l’air d’être jetables.

Les partis gouvernementaux au Japon publient que le démantèlement de Fukushima, en tant que projet national, est une “guerre totale”.  Ils disent qu’ils doivent y mettre toutes les ressources, hommes, budgets et techniques.
Certains pensent que le gouvernement japonais a enfin fait un pas en avant.

mais je vois ça autrement.

“Guerre totale”, c’était le terme le plus employé au Japon pendant la 2e guerre mondiale.
Comme chacun l’admet aujourd’hui, le Japon a basculé à droite.

Je crains qu’ils commencent à envoyer les gens dans la centrale de Fukushima comme des kamikazes, ou des liquidateurs de Tchernobyl. Ils vont sans doute commencer par les pauvres, les étudiants et les gens ordinaires.
Tepco a déjà décidé d’y envoyer ses employés de plus de 55 ans.

La plupart des gens a pu considérer que j’avais fait exprès de voyager pendant 2 ans mais en réalité en me déplaçant comme une araignée je construisais méticuleusement un nid et j’ai examiné les situations historiques de la 2e guerre mondiale.
Rien de ce que j’ai fait ne l’a été en vain.

Ma guerre personnelle commence lorsque le gouvernement japonais déclare nous envoyer à Fukushima.

La centrale nucléaire de Fukushima existait déjà quand je suis né. Je n’ai pas eu d’autre choix que d’acheter de l’électricité à Tepco. On m’a même menti et irradié. Je n’ai aucune raison de leur donner ma vie. C’est un pays contre un individu.

Je ne cherche pas asile. C’est ce pour quoi le nid de l’araignée est fait.
alors, s’il vous plait, ne dites pas que Iori cherche asile.

Je peux avoir l’air de ne pas aimer mon pays à certains mais pour moi le pays donne à manger, la musique, le sens des valeurs et, qui plus est, il est la vie des gens. J’aime les japonais. Je veux que tous vivent et meurent dans la dignité.

et c’est pourquoi ça m’énerve quand on me traite de “sac à dos”.

Toute l’attention de mes deux années de voyage s’est focalisée en une préparation contre la “liquidateur-isation” des japonais.
Je vais m’y consacrer encore plus pendant l’année qui vient.

Categories: Column

About Author