[Column] The new goodbye from Fukushima Diary

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

I write Fukushima Diary for the mother who thinks about what to make for the lunchbox of her son, or the father who has his daughter study in Japan.

 

They are worried about what is going on in Japan, and what may happen in Fukushima. Indeed 99% of the readers are those people.

 

It’s time to say goodbye for some other group of people.

 

After the mass media coverage withdraw like Tsunami, people who are really concerned and people who believe in pseudoscience, religion-ish something, political-ish something remained.

 

I wake up at 4am because most of the press conference starts at 10:30am in Romanian time. Write as much as I can, research as much as I can. Most of Fukushima Diary’s articles can’t be read anywhere else because I invest my life for 99% people. This is not for pseudoscience, religion-ish something, political-ish something fans.

 

I believe anyone should be able believe in anything, but I won’t get Fukushima Diary involved in any of them.

 

I have a Facebook group named “Fukushima Diary”. First of all, I decided to freeze it.

No post, no comment will be approved. It will be completely stopped as of tomorrow.

All kinds of irrelevant problems and criticisms come to me.

I post exactly the same articles HERE and my Facebook page, so it’s meaningless. I cannot take all the responsibilities about the posts and arguments. It only wastes my time to spend on writing and researching.

 

Ego might let you win, but it blinds you from the truth.

 

I won’t say a long goodbye. I’ll cut off from what I can cut off.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place. I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Le nouvel adieu du Fukushima Diary
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

J’écris le Fukushima Diary pour les mères qui se demandent que mettre dans la boîte-repas de leur fils, ou les pères qui ont leur fille faisant ses études au Japon.

Ils sont inquiets de ce qui se passe au Japon et de ce qui pourrait se passer à Fukushima. En fait, 99 % des lecteurs sont des gens comme ça.

C’est le moment de dire adieu à certains groupes de gens.

Après que la couverture médiatique se soit retirée comme un tsunami, seuls sont restés les gens vraiment concernés et ceux fanas de pseudo-science, de religiosité, de politique.

Je me lève à 04:00 am parce que la plupart des conférences de presse commencent à 10:30 heure roumaine. J’écris autant que je le peux, je cherche autant que je le peux. La plupart des articles du Fukushima Diary ne peuvent être lus ailleurs parce que j’y investis ma vie à 99%. Ceci n’est ni pour les fans de pseudo-science, ni pour ceux de religiosité, ni de politique.

Je pense que chacun a le droit de croire en ce qu’il veut mais je ne veux pas voir le Fukushima Diary s’impliquer avec quiconque d’entre eux.

Sur Facebook, je tiens un groupe qui s’appelle le “Fukushima Diary”. Avant toute chose, j’ai décidé de le geler.
Aucun sujet, aucun commentaire n’y sera plus approuvé. Je l’arrête complètement à partir de demain.
Toutes les critiques possibles et histoires sans lien m’y tombent dessus.
J’y publie exactement les mêmes articles qu’ICI et que sur ma page personnelle Facebook, donc il est sans intérêt. Je ne peux pas endosser la responsabilité de tous les sujets et de toutes les disputes. Ça ne sert qu’à me faire perdre du temps d’écriture et de recherche.

L’égo peut faire réussir mais il aveugle à la réalité.

Je ne vais pas faire de longs adieux. Je vais couper de ce que je peux couper.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011. Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column

About Author