[Column] On the road again

I decided to depart for the in-Romania research on 6/7/2013.
There might be 1 ~ 2 days of delay but I will leave for it around that date.

I told the owner of the current apartment that I’m going to cancel the contract.
Again, I will have nowhere to go back.

I seem to have been in Bucharest more than I thought. A lot of people tried to stop me going.
They said Bucharest is better to do business or remote cities are too quiet etc..
Probably they are right. but it’s another story to find a good place for “after-life” of Japanese people.

I announced the initial plan of Romanian research.
(cf, [Column] Accepting the requests about research for Romanian remote village [URL])
I will change the order, will get to Arad to find my own apartment then go to Sighisoara. Either way, I’ll get to both.

I’ve left a lot of the things behind. This time, I’ll add only a little bit more to it. It’s in Romania anyway. One day, old Iori might talk to a cat about his journey.

Some people yell at national diet. Some people tell everyone to evacuate.
I just want to show my moving quietly. My steps will have a talk.

My journey started from one question. Why do I have to die for the country that even betrayed me?
In my definition, everybody is the king of their own kingdom.

Indeed I know the biggest matter for Japanese people is “the job”. Me and they are not meant to steal local employments. We are looking for the chance to make employments instead. However, I haven’t found the solution yet.

We will not know what we were looking for until we finally find it.
I will be living in my boots for a while again. I still have limbs. They even move. If I do in-Romania research, nobody else would need to do it anymore.

 

Last column..Building Rome [URL]

 

 

Thank you for your support.
Now your donation will be spent on the next research for the possibile Japanese village in Romania. (560€)
At this moment, 371 € to go.

_____

Français :

[Édito] Encore sur la route

 

J’ai décidé de partir le 7 juin 2013 pour la recherche dans la Roumanie profonde.
Il y aura sans doute 1 à 2 jours de retard mais je partirai autour de cette date.

J’ai dit au propriétaire de mon appartement actuel que j’allais résilier le contrat.
Encore une fois, je n’aurai aucun endroit où revenir.

J’ai l’air d’être resté à Bucarest plus longtemps que ce que je pensais. Beaucoup de gens ont tenté de me dissuader de partir.
Ils disent que Bucarest est mieux pour les affaires, ou que les villes éloignées sont trop tranquilles, etc..
Ils ont sans doute raison mais c’est une autre histoire que de trouver un bon endroit pour “la vie d’après” des japonais.

J’avais annoncé le plan initial de la recherche en Roumanie.
(cf. [Edito] On accèpte les demandes de recherche de village roumain éloigné)
Je vais en changer l’ordre, aller d’abord à Arad pour trouver mon propre appartement et ensuite à Sighisoara. J’irai aux deux dans tous les cas.

J’ai abandonné beaucoup de choses derrière moi. Cette fois, je vais y en a jouter encore un petit peu. On est en Roumaine de toute façon. Un jour, le vieil Iori parlera peut-être de ce voyage à un chat.

Des gens crient contre la Diet nationale. D’autres disent à tout le monde d’évacuer.
Je veux seulement montrer tranquillement mon déménagement. Mes pas parleront.

Mon voyage a commencé sur une question. Pourquoi devrais-je mourir pour un pays qui m’a même trahi ?
Selon ma définition, chacun est le roi de son propre royaume.

En vérité, je sais que la chose la plus importante pour les japonais est “le travail”. Eux et moi ne vont pas voler les emplois locaux. On va chercher les chances de créer nos propres emplois à la place. Je n’ai cependant pas encore trouvé la solution.

On ne sait pas ce qu’on cherche tant qu’on ne l’a pas finalement trouvé.
Je vais vivre sur mes chaussures à nouveau pendant un moment. J’ai toujours de jambes. et même ils fonctionnement. Si je ne fais pas cette recherche dans l’arrière pays roumain, personne ne la fera.

Dernier édito : [Édito] Construire Rome

Merci pour votre aide.
Vos dons vont maintenant servir à la recherche suivante, Les possibilités de faire un village japonais en Roumanie. (560€)
En ce moment, il manque 371 €.

Categories: Column

About Author