Children swimming in the sea of Fukushima – Video

Children swimming in the sea of Fukushima – Video

Following up this article..

 

Tepco discharged the largest volume of bypass contaminated water / 700 million Bq of Tritium to the Pacific [URL]

 

In the morning of 8/5/2014, Tepco discharged 2,007 t of bypass contaminated water. From the research of Fukushima Diary, this is the largest volume of discharge.

By the end of this July, no decrease of groundwater was observed by bypass water discharge.

(cf, Bypass water discharge didn’t decrease contaminated water but only spread contamination to the Pacific [URL])

However their discharging volume keeps increasing.

According to third party organization, Tritium density in the discharged water was 340,000 Bq/m3.

682,380,000 Bq of Tritium was released to the sea by this discharge.

 

Under the sun of August, children cheered in the swimming beach of Iwaki city.

A local TV channel FNN broadcast the video of the children playing on the beach.

 

 

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

Des enfants dans la mer de Fukushima – Vidéo

 

Article lié : Tepco a déversé un record d’eaux extrêmement radioactives : 700 millions de Bq de tritium dans le Pacifique

Au matin du 5 août 2014, Tepco a déversé 2 007 tonnes d’eaux extrêmement radioactives de la dérivation. Suivant les recherches du Fukushima Diary, c’est le déversement record. A la fin de juillet dernier, aucune diminution du niveau des eaux souterraines n’a été constaté près de la dérivation des eaux souterraines. (cf. Les eaux de la dérivation n’ont pas fait baisser les eaux extrêmement radioactives, elles ne font que contaminer le Pacifique)
Or, les volumes de leurs déversements continuent d’augmenter.
Selon une organisation tierce, la dernière radioactivité en tritium connue pour les eaux déversées était de 340 000 Bq/m³.
Cette fois, on est à 682 380 000 (#700 millions) de Bq de tritium déversés en mer par cette décharge.

Sous le soleil du mois d’août des enfants ont crié sur les plages d’Iwaki.
FNN, une chaîne de télévision locale, diffuse une vidéo d’enfants jouant sur une de ces plages :

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

About Author