[Column] Updates about my life

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before having a contact with me.

 

 

After obtaining the new visa (exactly speaking, it’s a temporary long stay permission. ), I came back to this remote town in the western part of Romania. It’s closer to Budapest or Belgrade than Bucharest. There is nothing but it’s good to rest my slightly agitated nerve in quiet circumstance.
It’s snowing outside, but it never get black like in Bucharest. Snow should be white.

The apartment is older than United States of America, shower always leaks and I have to kick the door every time I open it. But Internet is triple faster than Most of the areas in western world for some reason, and things are cheap for the quality.

There’s nothing bothers me focusing in Fukushima issue.

From my experience, now is the lowest season when it comes to donation. It makes me feel insecure, but must appreciate the fact that I’m still healthily living. I just shall stay patient.

I’m looking over Japan from this far western place. Sometimes it’s better to see a thing in a distance so you can objectively view the situation.
It’s all about the Tokyo governor election to come this February. Team the former prime ministries and other guy are standing against nuclear power.
However, whether pro nuke or not, all of them are living by sucking the milk of cattle. They all have the strong incentive not to release the cows. They cannot take any fundamental action over the situation.
Anti nuclear election should have been done 30 years ago, not after the actual accident.
4 reactor exploded. If Tokyo had no effect only in 250km from Fukushima, what is the reason to oppose nuclear power ?
Cyanobacteria to concentrate millions of Bq of cesium and strontium are flying around. Only two kinds of radionuclides are measured in food. Contaminated seawater will keep coming for more 60 years. If they are really anti nuclear, if they evaluate the damage of the accident honestly, no one should be able to be shouting around in Tokyo even for 5 mins.

However, as always, none of the media point out the contradiction ( including western ones, oh now CNN followed me on twitter. ). Even the media thought to be the most “liberal” don’t.

The world is full of the things I cannot understand.

 

 

Thank you for reading Fukushima Diary. Fukushima Diary is genuinely supported by your donation.
Monthly recurring donation is also appreciated.

_____

Français :

[Édito] Mise à jour sur ma vie
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Après avoir obtenu mon nouveau visa (plus exactement c’est une autorisation temporaire de long séjour), je suis retourné dans la petite bourgade éloignée de l’ouest roumain. C’est plus près de Budapest ou de Belgrade que de Bucarest. Il n’y a rien à part que c’est une bonne ambiance tranquille pour reposer mes nerfs passablement fatigués.
Il neige dehors mais ça ne tourne jamais au noir comme à Bucarest. La neige devrait être blanche.

L’appartement est plus vieux que les États-Unis d’Amérique, la douche fuit tout le temps et je dois donner du pied dans la porte chaque fois que je veux l’ouvrir mais Internet est trois fois plus rapide que dans la plupart des endroits d’occident et, par rapport à leur qualité, les choses coûtent moins cher.

Il n’y a rien pour venir m’agacer quand je me concentre sur Fukushima.

D’expérience, nous sommes à la pire saison pour les dons. Ça m’inquiète mais je dois apprécier le fait que je suis toujours vivant et en bonne santé. Je dois seulement rester patient.

Je regarde le Japon depuis cet endroit de l’occident lointain. Il est parfois préférable de regarder quelque chose de loin pour avoir une vue plus objective de la situation.
A propos des élections du gouverneur de la métropole de Tokyo de février prochain, l’équipe des anciens premiers ministres et autres se positionne contre le nucléaire.
Néanmoins, qu’ils soit pronucléaires ou pas, tous vivent de la traite du troupeau de vaches à lait. Ils sont tous très motivés pour ne pas libérer les bovins. Ils ne peuvent pas prendre d’initiative fondamentale contre la situation.
Les élections antinucléaires auraient du avoir lieu il y a 30 ans, pas après ce gros accident.
4 réacteurs ont explosé. S’il n’y en a eu aucun impact sur Tokyo, qui n’est qu’à 250 km de Fukushima, alors pourquoi s’opposer à l’électricité nucléaire ?
Des cyanobactéries concentrant le césium et le strontium à millions de Bq planent partout à l’entour. On ne contrôle que deux types de radionucléides dans la nourriture. Des eaux de mer extrêmement radioactives vont continuer d’arriver pendant encore plus de 60 ans. S’ils étaient réellement antinucléaires, s’ils évaluaient honnêtement les dégâts de l’accident, personne ne serait autorisé à crier dans Tokyo, même 5 mins.

Néanmoins, comme toujours, aucun média ne relève la contradiction (y compris ceux de l’ouest, ah, maintenant CNN me suit sur Twitter). Même la presse considérée comme la plus “ouverte d’esprit” n’en fait rien.

Ce monde est plein de choses que je ne peux pas comprendre.

 

Merci de lire le Fukushima Diary. Le Fukushima Diary repose avant tout sur vos dons.
Les virements mensuels sont très appréciés.

Categories: Column

About Author