[Column] Groundwater is possibly 65cm underground already – Press needs to demand Tepco data

The most urging issue in Fukushima nuclear plant is the rising groundwater level on seaside of reactor2.

Tepco stated they are going to pump it up from this weekend but it’s not decided how to treat the water.
If they stock the water in the tank, they would have to process additional 100~150 tones of contaminated water every single day.
It is estimated Tepco would run out of the storage facility by mid November.

Tepco may lose a part of the plant area.
This is the matter of the world.
However, Tepco hasn’t published the groundwater level data for 5 days.
The last data they published was the one of 8/1/2013. and it was only about one of the four locations.

If it’s following the trend in July, probably now it’s already 65cm underground.
I personally am doubtful about the feasibility of the installation of the pump because the bearing power of soil may be significantly deteriorated already.

It’s not only the groundwater level data that Tepco doesn’t publish, but also the state of progress of the impervious wall.
Tepco plans to build two lines of the wall. The seaside line was already completed, but about half of the land side wall remains incomplete.

The land side of the area is likely to have the groundwater near the surface of ground already.
If so, it’s impossible to build the wall because the chemical material needs soil pressure to solidify.

At this moment we are not informed of anything that really matters. Press seriously needs to demand Tepco the relevant data.

 

 

Truth is not truth because everyone believes in it. It’s the truth because it’s consistent and can’t be rebutted.

_____

Français :

[Édito] Les eaux souterraines sont sans doute déjà à 65 cm : La presse devrait demander les données à Tepco

 

Le problème le plus urgent de la centrale nucléaire de Fukushima est la montée des eaux souterraines côté mer du réacteur 2.

Tepco affirme qu’ils vont les pomper à partir de ce week-end mais ils n’ont pas décidé comment ils allaient les traiter.
S’ils les stockent dans des citernes, ils devront traiter entre 100 et 150 tonnes d’eaux extrêmement radioactives supplémentaires par jour.
On estime que Tepco aura saturé ses équipements de stockage vers mi-novembre.

Tepco peut en perdre une partie du domaine de la centrale.
C’est une affaire mondiale.
Cependant, Tepco n’a plus publié de données sur le niveau des eaux souterraines depuis 5 jours.
Les dernières données publiées datent du 1<sup>er</sup> août 2013 et ce n’était que celles d’un seul des quatre lieux surveillés.

Si la tendance de juillet se poursuit, leur niveau est à présent à 65 cm de la surface du sol.
Personnellement, je doute de la faisabilité de l’installation de pompes parce que la résistance du sol est déjà gravement diminuée.

Tepco ne censure pas que les données sur les eaux souterraines, ils censurent aussi l’état d’avancement du mur étanche.
Tepco prévoit de construire deux lignes de murs. Celle côté mer est déjà terminée mais environ la moitié de celle côté montagne ne l’est toujours pas.

Le côté terre de la zone doit déjà avoir le niveau des eaux souterraines proche de la surface.
Si c’est le cas, il est impossible de construire le mur parce que le produit chimique a besoin de recevoir une pression du sol pour se solidifier.

Pour l’instant, on ne nous dit rien des choses qui importent vraiment. La presse a vraiment besoin de demander à Tepco la communication des données appropriées.

 

Ce n’est pas la vérité parce que tout le monde y croit. C’est la vérité parce que c’est cohérent et irréfutable.

About Author