Meteorological Research Institute, “Cs-134/137 going deeper under ocean due to the subduction of winter”

On 5/21/2013, the researching group reported about “Surface pathway and subduction of Fukushima radioactivity in the North Pacific Ocean in March 2011 – June 2012″ in Japan Geoscience Union Meeting 2013.

The researching group consists of Meteorological Research Institute, Atmosphere and Ocean Research Institute, The University of Tokyo, et al.

They concluded that Cs-134/137 released from Fukushima nuclear plant sank deeper layer of ocean by subduction in winter of 2011 and 2012.

It suggests the possibility that radiation measurement of ocean surface water doesn’t represent the actual sea contamination. The actual sea contamination which may affect fish contamination is likely to be worse than the measurement data.

They reported,

134Cs and 137Cs were released to the North Pacific Ocean by two major likely pathways, direct discharge from the Fukushima NPP1 accident site and atmospheric deposition. High density observations of 134Cs and 137Cs in the surface water were carried out at 322 stations by 17 cruises of cargo ships and several research vessel cruises since March 2011 till March 2012. Main
body of radioactive surface plume of which activity was exceed 10 Bq m−3 had been travelling along 40 oN, and reached International Date Line on March 2012. A feature was that the radioactive plume was confined along 40 oN when the plume reached International Date Line. Although activities of 134Cs and 137Cs in the surface water decreased rapidly, a maximum of
activities of 134Cs and 137Cs in seawater at about 300 meters depth was observed at 40 oN 165 oE in June 2012. We can say that the observed maximum of 134Cs and 137Cs was formed by subduction in winter 2011/2012 because a density of Central Mode Water of 26.3 kg m−3
corresponded to about 300 meters depth in this region. Water column inventory of 134Cs from surface to 1000 meters depth was 2710 +- 210 Bq m−2 in October 2011 at 40 oN 165 oE and 80 % of water column inventory of 134Cs existed shallower than 200 meters, however only 20 % of water column inventory of 134Cs was shallower than 200 meters while 80% was deeper than 200 meters in June 2012 due to subduction in winter 2011/2012.

 

http://www2.jpgu.org/meeting/2013/session/PDF/M-AG35/MAG35-03.pdf

http://www2.jpgu.org/meeting/2013/session/sessionday.html

 

 

Thank you for your support.
Now your donation will be spent on the next research for the possibile Japanese village in Romania. (560€)
At this moment, 471€ to go.

(Euro)
Train : 100
Hotel in Sighisoara : 30×7 nights
Hotel in Arad : 30×7 nights
Bus : 40
Total : 560

_____

Français :

L’Institut de Recherches Météorologiques : Le Cs 134/137 descend plus loin sous l’océan à cause de la subduction hivernale

 

Le 21 mai 2013, le groupe de recherche publie sur “Surface pathway and subduction of Fukushima radioactivity in the North Pacific Ocean in March 2011 – June 2012” dans Japan Geoscience Union Meeting 2013.

Le groupe de recherche est composé par le Meteorological Research Institute, l’Atmosphere and Ocean Research Institute, l’Université de Tokyo, et al.
Ils concluent que le césium 134/137 émis par la centrale nucléaire de Fukushima s’est enfoncé par subduction dans des couches plus profondes de l’océan au cours des hivers 2011 et 2012.

Ceci laisse penser que les mesures de la radioactivité en surface de l’océan ne sont pas représentatives de sa réelle contamination. La contamination réelle de la mer, qui influe sur celle des poissons, a toutes les chances d’être pire que celle mesurée.

Ils publient :

Les césiums 134 et 137 ont été émis dans l’océan Pacifique Nord en suivant deux principales voies de dispersion, le déversement direct depuis le site de l’accident de la NPP1 (= centrale d’électricité nucléaire N°1) de Fukushima et les retombées atmosphériques. Des observations des hautes concentrations en Cs 134 et Cs 137 en surface de l’eau ont été faites entre mars 2011 et mars 2012 en 322 points au cours de 17 croisières de cargos et plusieurs croisières de vaisseaux de recherche. Le gros du panache radioactif de surface pour lequel l’activité dépassait 10 Bq m−³ a dérivé le long du 40eN et a atteint la ligne de changement de date en mars 2012.

Une caractéristique en a été que ce panache radioactif est resté confiné le long du 40eN au moment où il a atteint la ligne de changement de date. Bien que l’activité en Cs 134 et Cs 137 de surface décroissait rapidement, un maximum d’activité des Cs134 et Cs137 a été observé en juin 2012 en 40°N 165°E à environ 300 mètres de profondeur. Nous pouvons dire que ce maximum observé pour les Cs134 et Cs137 s’est constitué par subduction au cours de l’hiver 2011/2012 parce que dans cette région la densité de l’eau de 26,3 kg m−³ en Mode Central correspondait à 300 mètres de profondeur environ.

Le sondage vertical en 40°N 165°E du Cs 134 entre la surface et 1000 mètres de profondeur donnait 2710 +- 210 Bq m−² en octobre 2011 et 80 % du Cs 134 de la colonne d’eau inventoriée se situait à une profondeur inférieure à 200 mètres alors qu’en juin 2012 seulement 20 % du Cs 134 était encore à moins de 200 mètres alors que 80% étaient passés en-dessous, à cause de la subduction hivernale de 2011/2012.

http://www2.jpgu.org/meeting/2013/session/PDF/M-AG35/MAG35-03.pdf
http://www2.jpgu.org/meeting/2013/session/sessionday.html

Merci pour votre aide.
A présent, vos dons vont être utilisés pour la recherche suivante d’un possible village japonais en Roumanie. (560 €)
Pour l’instant, il manque 471 €.

(Euro)
Train : 100
Hôtel à Sighisoara : 30×7 nuits
Hôtel à Arad : 30×7 nuits
Bus : 40
Total : 560

Categories: Sea contamination

About Author