Tepco might not have injected boric acid in 311/ Tepco “There is no record of injecting boric acid to reactor1~3”

Note : Thank you for reading Fukushima Diary. Fukushima Diary is genuinely supported by your donation.Monthly recurring donation is also appreciated.

 

Tepco stated there is no record of putting boric acid to reactor1 ~ 3 when 311 took place. Boric acid is used to stop the nuclear fuel going to critical state.

It was announced in NRA (Nuclear Regulation Authority) commission of 1/27/2014.

 

Tepco described as “we couldn’t confirm the record of putting boric acid into the reactors”, but commented “we knew the boric acid was injected from the report of newspaper“.

Especially regarding reactor3, they were supposed to inject boric acid with seawater to the reactor. However they “don’t know” if the boric acid was melted, where the temperature of seawater was low. They also added “we don’t know how much boric acid was injected”.

 

They ended the statement to say “we don’t know if the boric acid was the stocked one in the plant or newly purchased one”.

 

http://www.youtube.com/watch?v=X7WhWYLdNNc

 

 

If you are from the international mass media, Don’t read this site before having a contact with me.

_____

Français :

Tepco n’a peut-être pas injecté d’acide borique en mars 2011/ Tepco : “Il n’y a pas de trace d’injection d’acide borique dans les réacteurs 1 à 3”
Note : Merci de lire le Fukushima Diary. Le Fukushima Diary repose avant tout sur vos dons.
Les virements mensuels sont très appréciés.

 

Tepco affirme qu’ils n’ont pas de trace d’utilisation d’acide borique dans les réacteurs 1 à 3 au moment du 11-3. L’acide borique est utilisé pour empêcher le combustible nucléaire d’entrer en état critique.
Ça a été dit lors de la réunion de la commission de la NRA (Nuclear Regulation Authority) du 27 janvier 2014.

Tepco l’a décrit sous “on ne peut confirmer d’utilisation d’acide borique dans les réacteurs” mais a déclaré “on savait par des articles de presse que de l’acide borique était injecté“.
Concernant particulièrement le cas du réacteur 3, ils étaient supposés y avoir injecté de l’acide borique en même temps que de l’eau de mer. Or, “ils ne savaient pas” si l’acide borique avait pu se dissoudre car la température de l’eau de mer était basse. Ils ont aussi ajouté “on ne sait pas quelle quantité d’acide borique a été injectée”.

Ils terminent leur communiqué en disant “on ne sait pas si l’acide borique était celui en stock dans la centrale ou s’il avait été acheté récemment”.

http://www.youtube.com/watch?v=X7WhWYLdNNc

Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

Categories: Uncategorized

About Author