[Column] Though it started from a misunderstanding

[Column] Though it started from a misunderstanding

 

Another Japanese friend of mine retired – The jeans (got teared).

and a new hat joined my suitcase from Svalbard.

 

I was actually deceived when I left Japan.lol

On Facebook, a german lady told me, “Just jump, the visa will come after you like when I did !”.

but she was in EU. She didn’t need a visa from the beginning.

 

It started from a misunderstanding but it turned out to be the best decision I have ever made.

 

In this research of Svalbard, I found the (cheap) office apartment to potentially register a corporation with.

but in the morning of the day to actually see it, I fell ill.

I couldn’t regret that too much but the rest is for the next time.

 

I spent 2 weeks to find the reason why we can’t live in Svalbard.

Unfortunately I couldn’t find any reason not to be able to live here.

It can’t be impossible to live here.

 

Any place has good points and bad points.

There’s nowhere perfect.

We must choose the match of the benefit and loss that is acceptable for each one of us.

 

and I confirmed Svalbard can be one of the candidate places.

We always should have plan-B.

 

I slept heavenly the night before I became so ill.

We never know what is going to happen the next moment.

 

The question is, do you have the soul to see the hope in it, or do you have the one to see despair in it.

 

I don’t have money or connection. For me, it looks full of mercy.

Today it makes me fall ill, but the next day, it has me find something new maybe.

 

Soon I’m going back to Romania. If I fail in renewing my visa, I will have to go back on the road again. Either way, I believe in my life.

My new 30s has just started.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Bien que tout soit parti d’une incompréhension
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

[Column] Though it started from a misunderstanding

Un autre ami japonais a pris sa retraite – le jeans (déchiré).
et un nouveau a rejoint ma valise, de Svalbard.

EN fait j’ai été trompé lorsque j’ai quitté le Japon. lol
Sur Facebook, une dame allemande m’avait dit : “Casse-toi, le visa suivra, c’est comme pour moi !”
mais elle est de l’UE. Elle n’a pas besoin de visa, depuis le début.

C’est parti d’une incompréhension mais ça s’est révélé être la meilleure décision que je n’ai jamais prise.

Au cours de cette recherche sur Svalbard, j’ai trouvé le bureau (pas cher) pour potentiellement y installer une société.
mais au matin suivant du jour où je l’ai réellement vu, je suis tombé malade.
Je ne peux pas trop le regretter mais le reste sera pour la prochaine fois.

J’ai passé 2 semaines à chercher une bonne raison ne permettant pas de vivre à Svalbard.
Malheureusement, je n’ai trouvé aucune raison empêchant de s’y installer et y vivre.
ll ne peut pas être impossible de vivre ici.

Tout endroit a ses bons et mauvais côtés.
Aucun n’est parfait.
On doit choisir celui pour lequel les avantages et inconvénients sont acceptables pour chacun de nous.

et je confirme que Svalbard peut être un des endroits candidats.
On doit toujours avoir un plan-B.

J’ai dormi de façon paradisiaque la veille du jour où je suis tombé malade.
On ne sait jamais ce qui va se passer le moment d’après.

La question est : A-t-on la force d’âme d’y voir de l’espoir ou a-t-on celle de n’y voir que du désespoir ?

Je n’ai ni argent, ni relations. Pour moi, ça a l’air plein de pitié.
Ça m’a fait tomber malade aujourd’hui mais demain ça m’apportera sans doute quelque chose de nouveau.

Je vais bientôt retourner en Roumanie. J’aurais a reprendre la route si je n’arrive pas à renouveler mon visa.
De toute façon, je crois en ma vie.
Les années de ma trentaine commencent juste.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column

About Author