[Column] Is the truth of Fukushima health problems concealed like Chernobyl ?

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

Recently I’m asked why I don’t write more about the health problems in Fukushima and Japan.

 

My answer is this, I’m not ignoring it but there is no objective statistics.

 

It’s easy to quote someone’s story, such as someone’s son got leukemia, someone’s friend died of heart attack etc.. I can collect those stories anytime, and I feel like those cases are increasing. but you can’t generalize it. We need the statistics to compare before 311.

 

Like yesterday, I spent almost the half day to look into the demographic statistics of 2013 from Ministry of Health, Labour and Welfare. but I couldn’t find any trend.

 

As I wrote before, I think something is in the “gap” of the statistics.

For example, abortion rate and still birth rate are separated. The surveys are conducted by the different governmental bodies, compiled in different statistics.

To make it worse, variety of data were not taken in the first few months after 311 in Fukushima and Miyagi for some reason. One of the most important parts of data is missing.

 

The statistics of the causes of death also has the “black hole” as “sudden death”. The deaths counted into the part are never categorized, so we will not to know what ever happened.

 

Fukushima Diary has been running for 3 years. I shouldn’t be reporting rumor. I should supply information objective enough to provide researchers and doctors, so they will start the further investigation.

 

From the protocol between Fukushima prefectural government and IAEA, if either of them requests, they can conceal the information related to health problems to share. IAEA is the one to report that most of the people had health problems from the stress and fear in Chernobyl (including malformation).

I’m very concerned the truth might be swallowed by the darkness, again.

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Les impacts sanitaires de Fukushima sont-ils censurés comme ceux de Tchernobyl ?
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

On m’a récemment demandé pourquoi je ne parle pas plus de la situation sanitaire à Fukushima et au Japon.

Ma réponse est en ceci que je ne le néglige pas mais qu’il n’existe aucune statistique objective.

Il est facile de donner des histoires de gens comme son fils a une leucémie, son ami est mort d’une attaque cardiaque, etc. Je peux trouver tout de suite ce genre d’histoire et je sens que ces cas deviennent plus fréquents mais on ne peut pas généraliser à partir d’eux. On a besoin de statistiques pour pouvoir comparer avec avant le 11-3.

Comme hier, j’ai passé pratiquement la moitié de la journée dans les statistiques démographiques de 2013 du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales mais je n’ai pas pu en sortir de tendance quelconque.

Comme je l’ai déjà écrit, je crois qu’il y a des choses dans ce “vide” statistique.
Par exemple, les fréquences des avortements et naissances sont séparées. Les campagnes sont menées par des administrations différentes, analysées en statistiques séparées.
Pour ne rien arranger, pendant les premiers mois qui ont suivi le 11-3 beaucoup de données n’ont pas été collectées dans les préfectures de Fukushima et de Miyagi. Une partie des données les plus importantes est manquante.

Les statistiques des décès ont aussi leurs “trous noirs” comme cette “mort subite”. Les morts comptabilisées ainsi ne sont jamais catégorisées, donc on ne saura jamais ce qui s’est passé.

Le Fukushima Diary publie depuis 3 ans. Je me dois de ne pas propager de rumeurs. Je dois donner des informations suffisamment objectives pour intéresser des chercheurs et des médecins, pour qu’ils puissent commencer à approfondir.

Selon les accords passés entre l’AIEA et la préfecture de Fukushima, n’importe quelle information de santé peut être censurée à la demande de n’importe lequel des d’eux. L’AIEA, ce sont ceux qui ont prétendu que la plupart des gens avaient eu des problèmes de stress et de peurs (malformations incluses) à Tchernobyl.

Je crains sérieusement que la vérité soit à nouveau enfouie au plus profond de la nuit.

 

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column, Cover-ups