IAEA encouraged Tepco to consider discharging contaminated water to the Pacific

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

As Fukushima Diary wrote on the column of 11/5/2013 ([Column] Contaminated water will be discharged to the Pacific [URL]), IAEA is trying to drag the public opinion to encourage Tepco to discharge the contaminated water.

In the review of IAEA expert team over Fukushima decommissioning from 11/25 to 12/4/2013, the IAEA team stated they believe it is necessary to consider discharging the contaminated water that is endlessly increasing.

Even though the increase of contaminated water is out of control, they described it as “controlled discharge”.

It’s stated like this below,

Advisory point 5:
The IAEA team believes that it is necessary to find a sustainable solution to the problem of
managing contaminated water at TEPCO’s Fukushima Daiichi NPS. This would require
considering all options, including the possible resumption of controlled discharges to the sea.
TEPCO is advised to perform an assessment of the potential radiological impact to the population
and the environment arising from the release of tritium and any other residual radionuclides to the
sea in order to evaluate the radiological significance and to have a good scientific basis for taking
decisions. It is clear that final decision making will require engaging all stakeholders, including
TEPCO, the NRA, the National Government, Fukushima Prefecture Government, local
communities and others.

 

http://www.iaea.org/newscenter/focus/fukushima/missionreport041213.pdf

http://www.iaea.org/newscenter/news/2013/fukushima-expert-review3.html

http://www.iaea.org/newscenter/pressreleases/2013/prn201327.html

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

L’AIEA encourage Tepco à déverser les eaux extrêmement radioactives dans le Pacifique
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Comme le Fukushima Diary l’écrivait dans son éditorial du 5 novembre 2013 ([Édito] Les eaux extrêmement radioactives vont être déversées dans le Pacifique], l’AIEA essaye de pousser l’opinion publique à encourager Tepco à déverser les eaux extrêmement radioactives dans l’océan.

Dans le bilan d’une étude sur le démantèlement de Fukushima effectuée du 25 novembre au 4 décembre 2013 par une équipe d’experts de l’AIEA, ils affirment croire nécessaire de déverser en mer ces eaux extrêmement radioactives qui augmentent sans cesse.
Même quand l’augmentation des quantités d’eaux extrêmement radioactives échappe à tout contrôle ils le décrivent comme étant un “déversement contrôlé”.

C’est présenté de la façon suivante :

Avis n°5 :
L’équipe de l’AIEA pense nécessaire de trouver une solution durable au problème de gestion des eaux dans la NPS (ndt: Station électrique nucléaire) de Fukushima Daiichi de TEPCO. Ceci exige d’envisager toutes les solutions, y compris celle d’une reprise de déversements contrôlés en mer.
TEPCO est avisée de produire une évaluation des impacts radiologiques potentiels sur la population et l’environnement consécutifs au relachement de tritium et de tout autre radionucléide résiduel en mer, pour en évaluer l’importance radiologique et se munir d’une bonne base scientifique avant de prendre ses décisions. Il est clair que la décision finale exigera l’implication de toutes les parties prenantes, y compris TEPCO, la NRA, le gouvernement national, la préfecture de Fukushima, les instances locales, et autres.

http://www.iaea.org/newscenter/focus/fukushima/missionreport041213.pdf
http://www.iaea.org/newscenter/news/2013/fukushima-expert-review3.html
http://www.iaea.org/newscenter/pressreleases/2013/prn201327.html

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

About Author