[Column] Contaminated water will be discharged to the Pacific

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

Tepco will end up discharging the contaminated water to the sea.

In the second quarter of 2013, Tepco invested 22 billion yen to increase the storage facility.

From their plan, Tepco is supposed to increase the storage capacity up to 800,000 m3 by the end of 2015.

However, the water increases faster than they increase the tank.

From one of the simulations, which is the most realistic, the contaminated water start overflowing in June 2015. Even Tepco stated it can be sooner depending on the situation.

 

The key word is “safety limit”.

 

In the recent press conference, Tepco’s vice president suggested the possibility to discharge the contaminated water by “diluting”.

Even if they filter the water, radioactive water Tritium can’t be removed.

However, if they “dilute” it, and make the density lower than the safety limit, they can legally discharge it.

Sure the total volume of radioactive material does never change.

 

Some people say Tritium and other radioactive material are ordinarily discharged from nuclear plants in the normal operation.

Those people must believe Tepco’s data 100%.

 

Tepco can’t be increasing the tanks infinitely. Someday, they are going to have to admit they have reached the limit.

 

Once they start discharging it, it’s easy to imagine the safety limit would become lax more and more.

Monitoring data can easily manipulated. They only need to disclose the data that doesn’t look affected.

 

Nuclear power is supported by the tradition of the fact manipulation.

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place. I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Les eaux extrêmement radioactives vont être déversées dans le Pacifique
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Tepco va finir par balancer les eaux extrêmement radioactives à la mer.
Au deuxième trimestre 2013, Tepco a investi 22 milliards de yens pour augmenter le stockage.
Selon leur plan, Tepco est supposé augmenter sa capacité de stockage à 800 000 m³ d’ici fin 2015.
Néanmoins, le volume des eaux augmente plus vite que ce qu’ils construisent de citernes.
Selon une des simulations, celle qui est la plus réaliste, les eaux extrêmement radioactives vont commencer à déborder en juin 2015. Même Tepco affirme que ça peut arriver plus tôt selon comment la situation évolue.

Le mot clé est “limite de sécurité”.

Au cours d’une récente conférence de presse, le vice-président de Tepco a suggéré la possibilité de déverser les eaux extrêmement radioactives en mer “après dilution”.
Même s’ils filtraient les eaux, on ne peut pas en retirer le tritium radioactif.
Cependant, s’ils les “diluent” à un niveau inférieur à la limite de sécurité, alors ils ont légalement le droit de les déverser en mer.
Le volume total de radioactivité en reste évidemment le même et n’en changera jamais.

Certains disent que le tritium et les autres éléments radioactifs sont habituellement déversés en mer par les centrales nucléaires en fonctionnement normal.
Ces gens doivent être ceux qui croient à 100% en les données de Tepco.

Tepco ne peut pas indéfiniment augmenter ses citernes. Ils vont forcément admettre un jour qu’ils ont atteint les limites.

Il est facile d’imaginer que la géométrie de la limite de sécurité va devenir de plus en plus variable à partir du moment où ils vont commencer à les déverser en mer.
Les données sont facilement manipulables. Il leur suffit de ne publier que celles les moins dérangeantes.

L’énergie nucléaire est soutenue par une lourde tradition de manipulation des faits.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011. Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

About Author